Nioutaik, le blog de l'inutile indispensable totalement... indispensable !
titre

zOMG !1 Il y a d'autres pages: Page précédente - 2 sur 8 - Page suivante

mercredi 28 novembre 2007

Apprend à taper la pose comme un perso de manga !


28 11 2007
Manga ninja style

La grosse majorité des personnage de mangas ont un don inné : ils pètent grave la classe quoiqu’ils fassent, à croire qu’ils sont nés avec un objet “Charisme +20” greffé dans le corps ! Mais à quoi est dû cette classe ? Dans quel parti de leur anatomie peut bien se trouver cet objet magique ? Et bien après une analyse très poussée (c’est à dire en glandant plusieurs heures devant des animes à moitié vautré dans mon canapé) j’ai réussi à décomposer ce qui fait qu’ils ont “tro le style t’as vuuuu !!” et pour fêter ça je vous en ai même fait un graphique camembert qui pue pour faire pro :

taux classe personnage manga

Comme vous pouvez voir le fait d’avoir une grosse épée aide beaucoup, c’est indéniable. Comme je suis sur que vous voulez vous aussi avoir la classe d’un perso de manga je vais vous expliquer, non pas comment acheter une épée vous êtes assez grand pour aller a Auchan, ni comment avoir un passé mystérieux ou une tronche de beau gosse je suis pas chirurgien mais plutôt comment taper grave la pose “perso de manga style” !! Alors si tu as un super costume de Sangoku en papier maché qui ne t‘as jamais permis de remporter un seul concours de cosplay, si tu veux impressionner ta voisine Otaku qui a de gros seins ou bien si tu te fais simplement chier et que tu as besoin de t’occuper pendant les minutes qui viennent ce tutorial est fait pour toi, accroche toi c’est über technique (prononcer facon Japonaise “Taille Kniiiiique Oh” Le "O" est important c'est comme ca que les Japonais parlent anglais, "this is greato !!", merci JeanRob pour la précision ^^) :



La pose de base

On commence par la position “au repos” de tout personnage de manga, celle que tu devras avoir quasiment constament si tu veux être un minimum crédible. Les gens normaux, lorsqu’ils sont tranquillement debout se tiennent généralement avachis( cas des jeunes branleurs), voir debout avec un balais dans les fesses (cas des jeunes/vieux cadres dynamiques). Les persos de mangas ont eux aussi un balais dans le cul mais attention, pas n’importe quel balais, il s’agit d’un balais tordu !!1 Je m’explique, une personne normale crispée se tient raide comme un piquet, toute droite, un perso de manga fait pareil mais en imprimant un angle à son torse, un peu comme si il ondulait. En plus de ça il “tend” ses épaule en arrière, technique bien connue des demoiselles qui veulent virtuellement gonfler leur poitrine (bouh cheat, en plus c’est grillé direct. Me demandez pas comment je sais ça oO). Voyons un schéma pour bien comprendre, l'inclinaison est souvent légère mais elle est bien là j'ai mesuré avec mon rapporteur en plastique top qualité :

Angle du dos

Vous pouvez vérifier, quasiment tous les bonshommes de mangas se tiennent comme ca à un moment ou un autre, surtout s'ils sont grand d'ailleurs (bien sur il y a des exceptions, je sais je sais). Par contre cette technique est bien chiante à la longue, je vous raconte pas le mal de dos, ca doit être pour ca qu’ils se battent souvent, ils ont trop les nerfs d’avoir mal.

Pour les plus balaises : Il est possible de se tenir parfaitement droit facon “balais dans le fion” mais à une seule condition : Vous devez vous tenir en appuie sur une très petite surface du genre une ligne électrique, antenne de télévision, mon doigt ... ca nécessite un certain sens de l’équilibre mais ca claque grave. Pour redescendre je vous laisse vous démerder.

Rukia epouvantail



La course

Et non, pas la marche car elle ne requiert aucune pose spécial et puis, de toute façon les héros de mangas passent plus de temps à courir/sauter/voler qu’a marcher donc on s’en cogne un peu. Pour la course il y a deux écoles, le “aérodynamique style” et le “j’ai quand même un peu l’air d’un con style”:

  • Aérodynamique style :

    Comme son nom l’indique le but est d’être vachement aérodynamique (un personnage de Shônen standard peut atteindre facilement Mach 2 en courant ce n’est donc pas uniquement esthétique) en penchant son corps au maximum vers l’avant (facilement 60/70°) et en rabatant ses bras le long de son corps pour laisser un minimum de prise au vent (les coupes de cheveux “le pot de gel y est passsé”n’entre pas en ligne de compte lors du calcul des frottements bien entendu, sinon je connais deux trois perso de DBZ qui bougeraient au ralenti...). Ensuite vous n’avez qu’a agiter les jambes et en avant. A noter que si vous n’allez pas assez vite le fait de se pencher trop en avant se finit souvent avec du bitume dans la bouche, vous êtes prévenus va falloir cavaler. Voici des exemples vachement pas variés puisque tous tirés de Naruto :

    Perso course

  • J’ai quand même un peu l’air d’un con style:

    A utiliser quand on vous regarde de loin parce que ca donne l’air naze si on s’y attarde trop. Cette technique provient du fait que les mecs qui font les dessins animés au japon son de pures radasses qui grappillent des sous sur toutes les animations, il ont donc cherchés la technique qui donne l’illusion du mouvement qui utilisait le moins d’animations possibles. Pour cette technique vous n’avez qu’a tendre les bras et replier vos avant bras à angle droit (pensez à des pièces de Tetris), ensuite vous agiter vos bras de haut en bas en alternance, et voilà, vous avez l’air stupide !! N'ayant pas d'exemple sous le coude j'ai payé de ma personne en m'humiliant lamentablement :

    Perso course

    Je suis souillé :'(. A noter que la même version existe en "mode parallèle" apparament bien que celle ci soit fort rare (et c'est pas plus mal parce que c'est doublement la loose) :

    Perso course



En cas de combat :

Pour ce qui est de la baston je ne fais pas de détail, il y a bien trop de variante, arrangez vous juste pour sautiller un max, faites de grands moulinets d’épée totalement inutile (mais tellement beaux) et ca devrait faire illusion.



Les accessoires :

En fonction des objets que vous utiliserez de nouvelles techniques viennent s’ajouter à celles de base, en voici quelques unes :

  • La cape :

    S’il y a bien un truc qui donnerait la classe même a un fennec en état de décomposition avancée c’est bien ca, mais attention, il y a certaines règles à respecter pour ne pas passer pour un simple rideau qui marche. Tout d’abord vous devez trouver une cape qui fasse pile votre taille, trop long vous allez vous empierger comme un gland et trop court on va croire que vous venez juste de sortir de table. Cette cape doit également être très large pour pouvoir vous “enrouler dedans facon Spawn”. Une fois votre accessoire aux bonnes dimensions vous avez plusieurs techniques pour l’utiliser, vous pouvez rester debout comme un piquet emmitouflé dedans, ca vous donne direct un mystérieux aire mystique empli d’étrangeté mystérieuse (et si en plus vous couplez ca avec la technique du “debout sur un poteau” vu précédemment c’est double jack pot)

    Pour toute autre utilisation de la cape vous avez besoin absolument que celle ci flotte au vent, et ce, même quand il n’y a pas de vent ! Mais comment accomplir ce miracle oO !!1?? Tout stupidement en vous équipant d’un ventilateur, d’une batterie et de scotch (ou d'agraffes si vous êtes maso) et vous avez votre propre brise de vent perso

    Cape

    En faisant bien attention à cacher le ventilo de la vue des autres à vous la cape qui vole magiquement dans tous les sens, classe assurée !

  • L’épée (ou le katana, ou le couteau de cuisine) :

    Outil indispensable de tout bourrin qui se respecte, les épées et autres trucs coupants ne se manient pas à la légère et si vous ne voulez pas avoir l’air de grosses amphores paraplégiques il va vous falloir respecter :

    La règle du “vous me piquerez pas mon épée”

    Les persos de mangas n’ayant apparemment pas de fourreau pour ranger leur arme ils doivent en permanence la tenir pour éviter quelle ne tombe par terre ou qu’un vilain vienne la chourrer, ce qui serait la méga honte quand même. Vous devez donc vous positionner comme sur les images ci-dessous pour créer l’illusion que quelque chose tient votre arme dans votre dos (en plus ca fait économiser du fric de pas acheter de fourreau et ca muscle les bras alors vous plaigniez pas):

    Fourreau épee invisible

    La règle du “tu la vois ma grosse épée”

    Lorsque votre épée n’est pas dans son fourreau invisible vous devez vous arranger pour que celle ci soit quasi en permanence au premier plan, comme si vous montriez a tout le monde “komen kel est trooooo bel mon épé LOL”, bien sur cela implique souvent de se contorsionner comme un gland mais c’est pas important les gens se focalisant sur l’arme.

    Arme au premier plan

    D'ailleurs plus l'arme est en gros plan mieux c'est :

    Arme au premier plan

    La règle du “poignet costaud”

    Cette règle dit que “plus une épée est grosse plus les probabilité qu’un perso de manga la porte d’une seule main et à bout de bras augmente”. En fait cette position a pour but de montrer a tout le monde à quel point votre poignet est über costaud et résistant parce que si vous y parvenez plus de quelques minutes avec une vraie épée (je parle pas d’un bloc de mousse petits joueurs) vous êtes vraiment balaise et j’ai pas du tout envie de vous serrer la main.

    Epee lourde cloud clad final fantasy

  • Les lunettes :

    Dans la vraie vie les mecs a lunettes on les traite de geeks et on leur jette des cailloux mais pas dans l’univers des mangas ou cela ajoute instantanément +5 de charisme, c’est merveilleux. Mais attention, pour bénéficier de ce bonus il faut savoir les utiliser correctement voici donc quelques règles de bon usage:

    - Le remontage de lunettes :

    Les lunettes dans les mangas sont toujours trop grande de façon a ce qu’elles glissent en permanence sur le nez. La ou dans la réalité on aurait envie de dire “retourne chez l’opticien sale noob !!” dans les mangas cela n’a d’autre but que d’utiliser la très classe technique du “remontage de lunette avec le doigt qui appuie sur la barre de maintien central de la monture”. C’est extrêmement efficace et simple si vous l’utiliser avec la technique qui vient après

    Les reflets dans ta face :

    Il s’agit d’une technique assez peu évidente à maitriser : autant que faire se peut vous devez vous arranger pour avoir un reflet dans les lunettes de tel sorte que l’on ne puisse pas voir vos yeux, cela nécessite de bien connaitre les angles des diverses sources lumineuses ainsi que la position de vos interlocuteurs mais ce n’est pas totalement infaisable. Bonus si vous n'avez un reflet que sur une lunette. Une fois le reflet “capturé” vous passez à la phase “j’appuie mes propos”, c’est à dire qu’à chaque fois que vous balancez un argument/réflexion percutant vous baissez / relevez la tête pour faire disparaitre le reflet et faire apparaitre vos petits yeux injectés de sang plein de détermination, effet saisissant !

    Lunettes gendo

    Notez que cette technique du “relevage de tête qui fait peur” fonctionne aussi sans lunette.

Si vous appliquez toutes ces techniques en les combinant entre elles (grosse épée + lunettes + cape = bonus de SET +25 charisme) à vous le grand prix cosplay de la rencontre bisannuel inter-otaku de Tripouille sur Oise dans le Gers !



Voilà, un nouveau billet “la science appliquée a un gros sujet inutile” pour Nioutaik, ca fait plaisir, et puis c'est tellement beau et pro tous ces graphiques et schémas, j’en suis tout ému. Pour ceux qui souhaiteraient en apprendre plus sur le monde merveilleux des mangas je vous invite à lire le billet sur les clichés dans les animes (enfin je vous ordonne serait plus juste). Maintenant un Mr Trucmuche va nous donner son avis sur ce tutorial :

Mr lave linge est terrifié

Oh le pauvre :'(

mardi 27 novembre 2007

Comment bien foirer sa lettre de motivation


27 11 2007
lettre de motivation

Avoir un boulot de nos jours c’est important, surtout pour nous geeks qui avons une passion qui coûte la peau des fesses, le problème, c’est qu’un boulot ca ne tombe pas du ciel à moins d’avoir du bol (et/ou un papa/maman qui a une grosse entreprise et qui accepte de vous greffer une de ses couilles en or). Pour avoir un poste il faut avoir la niaque, la rage, le “je vais tous les exploser ces saligauds”-spirit, ce que l’on appelle, en termes techniques : La motivation. Or, de nos jours, les entreprises veulent des employés suffisamment remontés au point qu’ils tueraient Bambi si on leur demandait (et même s'il fait les petits yeux mouillés tout tristes :'( ), et quoi de mieux pour vérifier ce “remontage” qu’une bonne grosse lettre de motivation ? Donc, pour espérer décrocher un poste, il va vous falloir maitriser l’art de la lettre “râh komen ke je ve tro ce job !”, passage obligé de toute recherche d’emploi. Comme je suis un gros chacal j’ai décidé de ne pas vous aider du tout, bien au contraire, en vous expliquant dans le détail comment bien foirer une lettre de motivation à tel point que les DRH (Directeurs des ressources humaines) qui la recevront se la refileront les soirs de déprime pour rigoler un coup. En plus c’est parfaitement inutile c’est chouette



La mise en page :

C'est très simple, cette partie tiens en 3 mots : On s’en cogne ! (ou “osef” pour le faire en un mot). Dans ce domaine a peu près personne n’est d’accord “gniagniagnia faut sauter 2 lignes ½ sous l’adresse”, “gnignigni faut mettre un alinéa après l'intro ...” alors tant qu’à faire un lettre de motivation merdique autant faire la présentation tout au feeling on se casse moins le popotin.

Un détail me parait tout de même important (oui c'est contradictoire avec le “on s’en fout” plus haut mais c’est pas grave) : la couleur du texte. Comme tout le monde va probablement choisir le noir ou le gris méga triste et que vous n’êtes pas un Emo “le suicide c tro b1” faites péter la couleur qui pète la joie, qui transpire le bonheur, qui schlingue le spleen atomique bref faut que ca latte les yeux. D’ailleurs, mon mentor ninja-pirate-moine boudhiste me disait souvent “plus c’est fluo plus c’est beau”, ce qui est bien pourrie comme phrase mais la poésie c’était pas son fort.

Dernière chose, comme pour un skyblog, inutile de faire d’efforts pour corriger votre orthographe, c’est chiant et ca bouffe du précieux temps que vous pourriez passer à manger des Chocapics.

OMG MES YEUX



Le ton de la lettre (et non pas le thon amis poissonniers et esthètes) :

En général il est conseillé de connaitre directement le nom de son interlocuteur pour pouvoir balancer du "Cher Mr Machin" et autres "Bonjour Mme Dulac" mais il faut avouer que c’est chiant d’avoir à chercher à qui vous parler. Pour faire plus simple pourquoi ne pas taper large avec, par exemple, un “Yo gros/grosse” qui fera toujours son petit effet et qui vous donnera un côté sympathique et direct très recherché par les entreprises. Le problème avec ce truc c’est que vous ne savez pas, là encore, si vous vous adressez a un poilu ou une pisseuse, c’est pour cela qu’il est souvent préférable d’utiliser un simple “Yo”, “Plop” voir même “Salut” pour les moins aventureux, histoire d’être sur de ne froisser personne. En revanche évitez à tout prix le “Bonjour”, c’est bien trop formel, ca enlèverait tout votre côté “jeune cadre sympa et dynamique” ce qui serait très dommage.

Toute de suite après ce “Salut” montrez que vous êtes quelqu’un qui se soucie du bien être des autres en demandant “ca va ?”, “ouaich bien ou bien ?” voir “Tranquille ?”. En faisant ca vous augmenter fortement vos chances de recevoir une lettre de réponse et qui sait, de fil en aiguille, vous aurez peut être bientôt un pote/potesse DRH ce qui peut s’avérer fort pratique.

lettre de motivation

Une fois cette petite accroche trouvée rappelez vous que vous devez tutoyer votre interlocuteur tout au long de votre lettre sous peine de casser tout le ton détendu de l’ensemble. Les plus perfectionnistes ne manqueront pas d’agrémenter leur œuvre de petits surnoms sympas que l’on aime se donner entre potes de longue date du genre “gros sac a vomi”, “vieux réservoir à purin” et autres “chacal des plaines”, n’hésitez pas à faire preuve d’originalité à ce niveau, il faut que vous sortiez du lot, que vous soyez absolument III-NOU-BLI-ABLE.

Pour résumer, le ton doit être le même que celui que vous adresseriez à un super pote de longue date que vous auriez perdu de vue et que vous venez de croiser dans la rue “Alors sac a merde, qu’est ce que tu deviens ? Toujours aussi moche ?”



Le contenu :

Maintenant que le ton général de votre lettre est défini il faut attaquer le gros du problème à savoir “koikèce que je vais bien pouvoir baver ?”. Histoire de la jouer tutorial méga bien fait on va procéder par étape en commençant par :

  • La Présentation :

    Vous devez dans un premier temps vous présenter (d'ou le nom “présentation” c’est fou non ? Captain Obvious à la rescousse), mais attention, pas n’importe comment, vous devez absolument éviter de mentionner votre parcours scolaire car ca n’intéresse personne et surtout par le DRH qui va vous lire, lui il voit ce genre de choses à longueur de journée il en a donc très probablement rien a secouer de votre “Bep électro charcuterie” ou de votre “diplôme d’ingénieur cordonnier”, non, vous vous allez devoir le faire rêver, lui faire oublier les tracas de son quotidien pour être original ! Mais comment faire rêver (enfin rêver c'est un bien grand mot) ? Simple, racontez donc les choses que vous aimez faire dans la vie, vos passions, vos rêves (pour faire rêver autant faire péter du rêve, logique tellement implacable qu’elle devrait faire du rugby). Mettez également en avant des capacités spéciales qui pourraient impressionner du genre “jonglage avec crottes de nez”, “j’arrive a faire bouger mes oreilles sans les toucher” et autre “j'atteins mon nez avec ma langue”. Ca c’est classe, ca ca donne envie de vous connaitre !

  • Le pourquoi vous voulez ce job :

    Après votre présentation c’est LE très gros morceau. Dans cette partie vous devez expliquer pourquoi vous avez choisi de postuler pour ce job. La il faut normalement parler de ce qui vous motive dans votre “potentiel futur travail”, au lieu de jouer l’hypocrite comme tout le monde je vous conseil d’être franc parce que c’est vrai quoi, il faut arrêter de faire croire qu’on postule pour un boulot ou une entreprise pour ses “opportunités de carrière” et sa “position de leader sur le marché Moldave du papier mâché”, mes fesses oui, on choisit un boulot parce qu’il permet de “gagner plein de sous en en glandant un minimum” voir “pour exercer son pouvoir sur plein de subordonnés afin d’assouvir ses penchants mégalomaniaques” alors autant le dire clairement, c’est un gain de temps pour tout le monde et en plus ca montre que vous savez ce que vous voulez, classe.

    Normalement dans cette partie vous devez aussi expliquer pourquoi VOUS êtes fait pour ce travail, cependant je vous déconseille vivement de faire ça, à la place je vous propose d’adopter la technique dites “du gros mendiant” (aussi appelé “technique du chacal crevard à fourrure argenté de Bolivie”). Cette technique est fort simple et consiste à attendrir à mort le DRH pour qu’il veuille absolument vous aider, faut que ca chiale dans les chaumières, que vous ayez l’air absolument désespéré, pire qu'un bébé hérisson cocaïnomane qui a pas eut sa dose ! Un truc qui marche bien, par exemple, c’est le coup de la petite soeur malade dont vous êtes le seul à vous occuper depuis la mort de vos parents (parce qu’ils avaient regardés Chuck Norris/Un pangolin de travers) et qui a besoin d'argent pour ses soins et que ce poste est votre dernier espoir pour lui sauver la vie. Si le mec en face chiale pas sa mère c’est que c’est un sale insensible et du coup s’il ne vous engage pas c'est uniquement sa faute.

    lettre de motivation

    Pour être sur de mettre toutes les chances de votre côté vous pouvez également terminer cette partie par une menace “si tu me pren pa je te tape toi et ton hamster lol !”, normalement le DRH devrait déjà être dans un tel état de faiblesse psychologique “mon dieu sa petite soeur c’est affreux T_T” que ce sera le coup de grâce, succès garanti (mais pas remboursé je suis pas fou non plus).

  • La conclusion :

    Comme pour le début de la lettre il faut savoir rester décontracté, inutile donc de faire claquer du “veuillez agréer gnagnagni gnagnagna je me prosterne devant votre grandeur blablabli blablabla accordez moi l’acceptance de mon salutage ....” préférez un simple “Tchuss” si vous êtes fan de Tokyo Hotel, “Cheers” pour la jouer anglais voir carrément “A+” ou “@+” pour montrer que vous maitrisez les technologies de l’intraweb. Bref, comme d’habitude, il suffit de respecter l’adage “plus c‘est simple moins c’est compliqué” et ca ira comme sur des roulettes (mais pas les roulettes de caddies qui généralement roulent mal, plutôt des roulettes de roller bien graissés)



Derniers détails :

Essayez au maximum de faire une lettre générique qui peut s’adresser à toutes les entreprises possibles et imaginable de l’univers, comme ca vous n’aurez alors plus qu’a l‘imprimer pour l‘envoyer en masse sans trop vous fouler les fesses. Pour les puristes qui souhaiteraient écrire leur lettre à la main, enfin plutôt “pour ceux qui n'ont pas d’imprimante”, essayez de raccourcir votre lettre au maximum en allant directement à l’essentiel sinon vous allez vous fouler le poignet.

Alternative : Le tampon patate, bien connu des ateliers bricolo/bricolette en maternelle (demandez à votre petite soeur/frère si vous en avez vous verrez), peut s’avérer fort utile. Cette technique consiste à graver votre texte dans une patate crue, vous la trempez ensuite dans l’encre (une simple cartouche explosée suffira) et hop a vous les lettres de motivation à la chaine. Comme pour la lettre manuscrit raccourcirez a mort sous peine de ne pas avoir de patate assez grosse, conseil a oublier si vous habitez en Ukraine bien entendu.



Exemple :

Pour résumer tous ces conseils voici un exemple de lettre de motivation bien merdique à imprime/rédiger/patater. N’hésitez pas à la reprendre tel quelle en changeant juste le nom (je sais je sais je suis trop bon)

lettre de motivation

Voilà, si vous suivez à la lettre tous ces conseils vous augmenter MES chances d’avoir un emploi, mouhahahahaha que je suis machiavélique, je m’aime :‘)



Pour ceux qui se le demandent oui ce billet est là pour exorciser mon martyr vu que je suis en pleine réécriture de lettres de motiv pas motivantes (oui je sais, OSEF)... Vu que l'on ma menacé d'attentats au commentaire piégé si je balançais pas encore du Mr Trucmuche je n'ai pas le choix, Mr Fer à Repasser va donc nous donner son avis :

Mr fer à repasser

Pfuu, si on peut même plus compter sur les objets pour donner leur avis ou va le monde (pas DMC, je précise parce que je vous vois venir oO).

Histoire de glander encore plus entre deux rédactions de lettres de motivation, voici une suggestion d’articles de fort bon aloi :


|
zOMG !1 Il y a d'autres pages: Page précédente - 2 sur 8 - Page suivante