Nioutaik, le blog de l'inutile indispensable totalement... indispensable !
titre

zOMG !1 Il y a d'autres pages: 1 sur 1

vendredi 12 décembre 2008

Pourquoi l'Homme est il si méchant ?


12 12 2008

Les gosses c'est rien que des grosses raclures ! Sous leurs petits airs innocents de fontaines à morve les chiards n'hésitent pas à dire les vérités qui font mal à haute voix ("Maman maman pourquoi le M. il est moche ?? Dis maman dis maman tu penses qu'il le fait exprès d'être aussi laid ? Dis maman dis maman, pourquoi le M. Moche vient de me donner une baffe dans le pif ??"), ils s'amusent à martyriser de pauvres animaux innocents, ils chourrent les carambars de leurs potes, ils font de la discrimination envers les fayots à lunettes, bref, comme dirait un rappeur lambda sur une chaine musicale politiquement correcte, "C'est des *BIP* d'*BIP* de fils de *BIP* t'entends !!".

Malheureusement avec l'âge les choses ne s'arrangent pas vraiment, elles empirent même puisque tout en restant de vils gamins au fond de notre petit corps musclé nous apprenons à devenir sournois en cachant nos véritables opinions sur ceux qui nous entourent. Si vous ne me croyez pas observez donc les discussions sur l'intraweb voire, pour les plus téméraires, les commentaires sur youtube et vous vous rendrez compte qu'avec un peu d'anonymat l'enfant cruel qui sommeille en chacun de nous s'éveille pour continuer à faire bruler des fourmilières à la loupe !

Toute cette intro en mousse de Baobab est là pour dire que l'être humain, même s'il est loin de la créature abjecte et monstrueuse que l'on se complait souvent à décrire, possède quand même pas mal de prédispositions pour faire de grosses saloperies. Mais au fait quelles sont ces prédispositions ? Comment se fait il que l'on ait vu apparaitre plus de Klaus Barbie que de Barbies Princesse Poney au cours de notre histoire ? Pourquoi des gens normaux, sous certaines circonstances, peuvent ils passer du mode "Bisounours" au mode "Troll berserk carnivore qui n'a été nourri que de yaourt pendant 3 mois et qui vient de tomber nez à nez avec un gentil mouton qui a une patte qui saigne" ? En bref, qu'est ce qui fait que nous sommes parfois les pires chacaux de l'univers sans jamais l'avoir vraiment voulu ?



Champignon Les excuses :


L'être humain est extrêmement doué pour se forger des excuses, entre les "c'est pas ma faute j'ai trébuché" bien connus des violeurs de poneys, les "STFU noob ma connec lag " des gros kévins de l'intraweb et autres "Le coup est parti tout seul je suis innocent" des éjaculateurs précoces notre liste de "Spa ma faute-euh" est très bien garnie. Hélas, cette capacité pourtant fort pratique quand on est en retard en cours est aussi celle qui nous permet de commettre les pires atrocités sans que nous ayons de problèmes de morale. Il existe plusieurs moyens de "mal" utiliser cette habilité :

  • Le partitionnage : Le meilleur exemple de cette utilisation est l'industrie de l'armement : Comment arrive-t-on à faire travailler conjointement des milliers de gens sur la fabrication d'armes destinées à tuer des milliers d'autres gens ? Simple, on partitionne (et non, pas comme sur un Disque dur oO) ! Les armes étant actuellement très complexes il est facile de n'avoir personne qui réalise de A à Z des missiles/flingues/nunchaku-à-guidage-laser ce qui simplifie grandement le mécanisme de "forgeage d'excuse" pour alléger sa conscience :

    • La personne qui assemble/conçoit des sous-systèmes : C'est pas ma faute, c'est pas moi qui ait conçu le missile complet, les responsables c'est les manages !

    • Les personnes qui managent les différents sous projets : C'est pas ma faute, c'est pas moi qui utilise les missiles

    • Le vendeur d'armes : C'est pas ma faute, c'est pas moi qui utilise les missiles que je vend ! Est-ce que l'on accuse les vendeurs d'ordinateurs d'être la cause du piratage ? Ou les vendeurs de jeux vidéos d'être la cause de la violence chez les jeunes ? Euh, oubliez la dernière>
    • Le soldat : C'est pas ma faute, on m'a donné l'ordre de tirer, c'est pour faire rentrer un peu de démocratie dans la tête des salauds de terroristes !!

    • Alizée : C'est pas ma faute à moi si j'entends tout autour de moi...

    Et ainsi de suite ! L'exemple du soldat amène à une autre forme du mécanisme d'excuse foireux :

  • Les ordres : L'être humain est capable du pire pour peu qu'une personne représentant une certaine autorité (politique, militaire, religieuse, morale, R'mo nucléaire...) lui en donne l'ordre. Cette constatation a été faite suite à la célébrissime expérience de Milgram (Milgram, c'est pas lourd). Pour ceux qui ne la connaisse pas il s'agit d'une expérience psychologique qui consiste, non pas à peser 1kg, mais à tester le niveau d'obéissance d'une personne en la poussant à réaliser un interrogatoire "violent" sur un cobaye. La personne interrogée, complice de l'expérience, devait répondre à un questionnaire. En cas de mauvaise réponse l'interrogateur devait lui infliger une punition sous la forme d'une décharge électrique de plus en plus forte à chaque erreur, décharge pouvant aller jusqu'à la mort ce qui était clairement indiqué. Bien entendu le cobaye ignorait la complicité de la victime et était donc réellement persuadé de la "torturer", parfois jusqu'à la mort !

    Les résultats de cette expérience sont tout simplement fascinants puisque 62% des sujets testés sont allés jusqu'à la soumission maximale (la mort de leur "interrogé"). Vous vous demandez sans doute "Queuah, spa possib ils avaient un flingue sur la tête pour faire ça ?" et bien pas du tout ! La seule "pression" qu'ils subissaient était celle d'une "autorité" (le scientifique en charge de l'expérience) leur disant à chaque fois qu'ils se "rebiffaient" : "Veuillez continuer s'il vous plaît", puis après une seconde protestation "L'expérience exige que vous continuiez" puis "Il est absolument indispensable que vous continuiez" et enfin "Vous n'avez pas le choix, vous devez continuer"; Si après ces quatre "ordres" le cobaye voulait toujours arrêter le massacre, l'expérience s'arrêtait. Déroutant. A noter que l'expérience atteint les 92% de "mort" lorsque la personne qui administre la décharge est un tiers, ce qui ramène à la notion de partitionnage vu auparavant...

    Pour ceux que cela intéresse voici une vidéo avec des images des premières expériences de Milgram, attention résistance au speakage en english et aux systèmes pileux développés nécessaire :


    Grâce à cette expérience on comprend mieux pourquoi d'un simple ordre, pour peu que celui-ci émane d'une personne représentant l'"autorité", l'homme est capable des pires atrocités car au final cet ordre lui permet de se "dédouaner virtuellement" de ses actes "on m'a dit de le faire, je ne suis pas responsable". C'est l'excuse parfaite !

Champignon Les effets de groupe :


L'être humain, contrairement aux geeks qui ne sont de toute façon pas des êtres humains, est un animal social taillé pour vivre en "meute". Malheureusement, autant cette sociabilité est un atout quand il s'agit d'Xp rapidement dans un donjon Elite autant cela peut nous rendre extraordinairement con (déjà que de base on est pas forcément gâtés...) et méchants cela grâce à la simple magie de :

  • La stupidité de foule : Comme son nom l'indique la stupidité de foule dit simplement qu'une foule, dans un état de panique ou d'énervement important, devient aussi intelligente que le plus stupide de ses membres. C'est ainsi que l'on se retrouve avec de gigantesques débordement lors de grève parce que quelques clampins ont décidé de faire de petites expériences de physique élémentaire à base de vitrines et de briques. Tiens, mais j'y pense, ça explique aussi pourquoi il y a tant de fans de Tektonik en France, il a suffit de quelques amateurs de boite de nuit qui supportent mal les stroboscopes et fasses une crise d'épilepsie pour lancer la mode "zOMG, le mec comment il fait trop bien l'éolienne humaine !! Je veux trop faire comme lui"

  • Le conformisme : Pour ne pas faire de vagues l'être humain est prêt à rejeter ce qu'il considère comme vrai pour adopter l'opinion du groupe de personne qui l'entoure et fait, inconsciemment ou non, pression sur lui. Ce phénomène qui nous touche tous (oui oui, même les rebelles auto proclamés qui finalement pensent comme leur groupe d'autres rebelles auto proclamés) a été mis en évidence par l'expérience de Solomon Asch. Cette expérience consiste à poser à un groupe de 10 personnes une question dont la réponse est évidente du genre "Laquelle de ces lignes est la plus longue ?", " Bien ou bien ?" ou encore "Vous préférez manger du vomi toute votre vie". L'astuce réside dans le fait que parmi les 10 personnes interrogés il n'y a en réalité qu'un "cobaye" et 9 complices. Ces complices ont pour ordre de donner volontairement des mauvaises réponses aux questions posées afin de voir la réaction de la pauvre victime, qui ne se doute de rien, lorsque vient son tour d'être questionné. Histoire de péter tout le suspense déjà bien moribond je vous le donne en mille : Le pauvre miséreux répond quasiment à chaque fois la même chose que le groupe qui pourtant, de toute évidence, répond comme une buse !! Encore plus fort, même après avoir pris connaissance la supercherie certains n'ont pas voulu démordre que leurs réponses étaient les bonnes et qu'ils ne les ont pas donnés à cause de la pression du groupe, bref du voilage de face de compétition.

    Comme apparemment les expériences psychologiques qui roxxent ont toutes été réalisées par un gang de barbus anglophones voici encore une jolie vidéo détaillant l'expérience de Solomon Asch qui va vous nécessiter un lavement des yeux après visionnage, mais que voulez vous, la science est à ce prix ;)


Champignon Les problèmes de perception :


Nous autres, êtes humains, on se la pète pas mal avec notre cerveau "tro surdévelopé koa ! vazy sale singe kastoa j'parle pa aux cortex inférieurs" et pourtant il n'y a pas franchement de quoi se la péter quand on voit que, par moment, il ne vaut pas mieux que celui d'une poule parkinsonnienne drogué au GHB. Si encore ces lacunes nous rendaient seulement stupides ce ne serait pas trop grave, malheureusement ça aurait plutôt a tendance à nous transformer en méchants cons insensibles.

Vu que ces défaillances sont relativement nombreuses et que je suis une grosse feignasse je ne vais vous parler que des principales :

  • On a beaucoup de mal à penser à long terme : De par notre vie méchamment courte en comparaison de celle de notre jolie planète bleue (qui a malheureusement tendance à virer au vert caca d'oie ces dernières années) et notre égoïsme inné, il nous est quasiment impossible de nous projeter sur le long terme. A vrai dire on galère tellement qu'il y a de grande chance pour que le seul moyen permettant à l'humanité de se projeter sur le long terme implique un mur que l'on aurait rebaptiser "long terme" et une catapulte !

    Cette lacune montre que si l'on pourri la terre, ce n'est pas par méchanceté mais uniquement parce qu'on est trop blaireaux pour ne pas nous rendre compte par nous même que l'énergie que l'on consomme ne se renouvelle pas et du coup on se voile la face en pensant que nos gosses se démerderont très bien tout seul pour réparer la merde (en plus ça leur apprendra à ces chiards) ! Enfin, je suppose que quand on habitera sous 3m de flotte il sera toujours temps d'apprendre à nager...

  • Nous avons du mal à appréhender des cas globaux et cela nous rend partiellement insensibles à la douleur d'autrui (en même temps c'est pas très grave, autrui est un gros naze je l'ai bien connu). Étrangement, bien que nous soyons capables de ressentir de l'empathie pour une personne (vous savez, la capacité fort chouette qui permet de chialer bêtement devant des films/livres, d'ailleurs si un jour je chope le réalisateur de Benji la Malice je le claque ! Tortionnaire !) celle-ci ne fonctionne plus du tout lorsqu'il s'agit de populations entières. C'est cette lacune qui nous "empêche" d'appréhender toute l'atrocité des massacres au Rwanda alors que l'on va s'émouvoir d'un seul petit enfant atteint de la peste du choléra cancéreux ! Cette prédisposition est d'ailleurs bien comprise des associations d'aide humanitaire qui mettent souvent en avant des programmes de parrainage d'UN enfant dans le but d'aider des villages entiers.

  • Nous ne tirons aucun enseignement de l'histoire: Un peu comme pour le "long terme", l'humanité est pire qu'une taupe à qui on aurait bandé les yeux quand il s'agit de ne pas commettre deux fois la même erreur. Notre passé, les guerres de nos ancêtres, les atrocités commises au nom de la paix/liberté/religion/rose ne servent pas à éduquer la génération future car celle-ci réagit connement, tel un bon gros ado de base, à coup de "Ça nous arrivera jamais"" de "Pfuuu, spa possib j'suis trop pas comme mes stupides vieux ça sera différent pour moi" et autres "je veux un scooter" ! Cette impossibilité à voir les éléments qui sont à l'origine de drames anciens ressurgir à intervalles réguliers dans notre histoire nous condamne à merder inlassablement, tel de vulgaires PNJ de jeux vidéos bloqués dans un script foireux...

  • L'inconnu nous fait peur : Il s'agit probablement de la principale raison derrière la plupart des atrocités dont est capable l'homme car, quand nous avons peur, notre instinct de survie bête et méchant s'éveille et prend le contrôle or, quel est le moyen le plus efficace de ne plus avoir peur ? Supprimer la source de nos peurs ou fuir ! Hélas, l'homme, lui, voulant toujours faire plus con que ses collègues animaux qui se contentent généralement de fuir, préfère toujours la solution la plus expéditive. Notre histoire est ainsi jalonnée d'exemples d'atrocités liées à cette peur, à cette incompréhension de l'autre qui nous paralyse. Oh des gens qui ne sont pas de la même couleur que nous, KILL ! Oh des gens qui ne pensent pas comme nous ils font peur, KILL ! Oh l'enfoiré de Bill qui a tué mon mari le jour de mon mariage et qui m'a laissé pour morte, KILL !

    Finalement, l'être humain n'est peut être qu'une grosse poule mouillée stupide et armée d'un bazooka.



Bref de bref, mon avis sur le sujet des "exactions" de l'homme et sur le "pourquoi du comment on est aussi con" reste très très partagé parce que je n'arrive vraiment pas à décider si nous ne sommes que des animaux relativement "cons" qui, lorsque nous y sommes poussés, sommes guidés par des instincts d'abstraction et de destruction qui nous rendent "involontairement" vilains et méchants ou bien si ces réflexes, même s'ils nous prédisposent à faire de la merde, ne permettent pas à eux seuls d'expliquer les horreurs que l'on commet ce qui impliquerait que nous ayons une part de pure méchanceté en nous que rien ne peut rendre "excusable" (attention, excusable ne veut pas dire acceptable). En plus clair vu que ma phrase précédente me donne l'impression d'avoir été écrite en Klingon sous-titré Bulgare, sommes nous foncièrement mauvais ou juste indécrottablement cons ?.

Même si toute cette réflexion sur le pourquoi du comment l'homme est un vilain n'amène pas à une conclusion tranchée j'espère qu'elle vous donnera un peu de grain à moudre sur le beau sujet de la psychologie humaine. Sur ce je m'en vais aller frapper un orphelin et pousser un aveugle dans des escaliers parce que s'il y a au moins une chose dont je suis sur, c'est que je suis un gros fennec des plaines et qu'en enfer je serais probablement dans le même bungalow que Pol pot et Kim Jong Hill.


Pour ceux qui s'inquiétaient de la survie de Nioutaik, comme vous pouvez le voir, je n'ai pas encore lâché le morceau ^^ Par contre je préfère vous prévenir, le rythme de publication risque d'être encore très erratique mais, pas de panique, vous aurez encore l'occasion de lire de grosse connerie vu que je planche sur un nouveau projet. Enfin je garde la surprise je vous en parlerais quand tout cela sera plus avancé ;) Ah oui, galerie mise à jour \o/
zOMG !1 Il y a d'autres pages: 1 sur 1