Nioutaik, le blog de l'inutile indispensable totalement... indispensable !
titre

zOMG !1 Il y a d'autres pages: 1 sur 2 - Page suivante

jeudi 31 janvier 2013

RE : Retribution, la critique pourrie


31 01 2013
Resident Evil Retribution la critique pourrie

Je ne comprend pas ! 5 films !! 5 films Resident Evil !! Comment une franchise qui augmente exponentiellement son niveau de stupidité à chaque itération peut-elle encore avoir assez de succès pour justifier des suites ailleurs qu’entre deux exemplaires de "Full Frontal Piranha Nazi from Outter Space 3" ?!! Je sais bien que, comme dit le proverbe, "on ne peut pas tromper milles fois un homme, par contre 999 c’est gérable", mais il y a des limites à la lobotomie mondiale !! Ce film est l’équivalent cinématographique du roquefort c’est ça ??!! Plus il schlingue plus on le kiffe ??

Resident Evil Retribution la critique pourrie
Si vous avez lu cette image en imitant mentalement le timbre chatoyant des Daleks, j'ai envie de vous faire tendrement le postérieur !

Tout ça me dépasse que celui qui a dit "ça doit t’arriver souvent avec tes 1m20 au garrot mouhahahahahah" se dénonce !!!. Je pourrais vous écrire une nième tripotée de borborygmes textuels exprimant à quel point ce nouveau Resident Evil est au cinéma ce que la coloscopie est a la médecine : un grand coup dans le postérieur, mais comme je suis à cours de synonymes pour "caca" je vais vous laisser constater l’ampleur de la catastrophe en décortiquant le cadavre lui servant de script ! Préparez les sacs à vomi, ça pique les yeux.



Champignon Resident Auvergne

Le film démarre sur une scène rembobinée ET en slow-motion histoire de repomper Memento et gagner quelques précieuses minutes de film pour pas cher. On y voit le bateau sur lequel Alice (toujours incarnée avec le talent d’une brique par Milla Joukomunekich) s’est enfuie à la fin du précédent film se faire attaquer par les viles troupes d’Umbrella Corporation. Le gros ralenti x0.2 permet de constater que Milla n’a rien perdue de sa surpuissance nanarde vu que, sur les 500 missiles et les bazillions de balles tirées dans sa direction, AUCUNE ne la touche alors qu’elle demeure immobile au beau milieu du pont !!1 Magique !

Resident Evil Retribution la critique pourrie

Voyant que, si elle n’y met pas un peu du sien, les grands méchants n’arriveront jamais à la capturer ça ne fera que la 15ème fois, Alice s’arrange pour dégommer un avion ennemi qui explose sur le navire. Le souffle la projette alors dans l’eau ou elle est à la merci d’Umbrella. Car oui ! Milla est capable de repousser une avalanche de balle et de résister à une explosion en pleine face mais l’eau froide, houlà, ça c’est sa limite ! On ne rigole pas avec les risques de pneumonies !!

Resident Evil Retribution la critique pourrie

Soudain, une scène d’exposition sauvage surgit pour résumer les 4 films précédents. Vous savez, pour les 3 hipsters dans le monde (dont un se nomme George Lucas) qui pensent que commencer une série de film par le début c’est totalement trop mainsteam quoââââ. Cela donne l’occasion à Paul Wagon.Saucisson. Anderson, le réalisateur, de nous montrer l’étendue de ses talents de mise en scène puisque la séquence se contente de caler Milla Joukomunekich, face caméra pour commenter des extraits des précédents films défilant derrière elle. On n’avait pas fait mieux depuis la présentation du tiers prévisionnel de l’assurance maladie de Muflin sur Powerpoint en 1986.

Resident Evil Retribution la critique pourrie

Pour les chanceux n’ayant jamais vu un seul Resident Evil, je laisse mon neveux de 4 ans vous résumer le bousin pour une immersion maximale dans le cerveau du créateur de cette bousasse :

"Alors en fait c’est l’histoire d’une madame qui s’appelle Alice et même qu’elle a des pistolets qui font pioupiou sur des zombies. A un moment elle va dans une usine de parapluie avec des lasers et un ordinateur en forme de fille rouge moche qui fait rien que dire que les gens vont tous mourir mais en fait ils meurent pas. Après ça les zombies sont tout partout dans le monde alors Alice les tuent avec des bazookas et des pouvoirs magique que parfois elle a puis que des fois elle a plus on sait pas pourquoi mais ça change rien parce qu’elle est trop super forte quand même. En plus des fois elle a des clones que c’est presque comme les types avec un nez rouge mais ça s’écrit pas pareil ma maman elle à dit. A la fin, elle tue le super chef des méchants qui fait rien que faire des expériences pas gentille alors que ça sert à rien vu que le monde entier est déjà des zombies. Et même que des fois on voit ses gougoutes, lol".

Vous avez tout retenu ? Parfait, le réalisateur non plus puisqu’à peu près aucun des éléments de ce résumé remplissage n’aura un quelconque impact sur la suite des évènements ! Et pour les rares fayots qui font semblant de suivre et se demanderaient pourquoi le bateau de Milla est attaqué au début, je me permet de répondre à la place du réalisateur : FUCK YOU !! THAT’S WHY !!1 Déjà que le seul élément constant de la série est le nom de l’héroïne, vous ne pensiez tout de même pas que le scénario allait faire l’effort de justifier sa propre existence.

Resident Evil Retribution la critique pourrie

Histoire que l’arnaque soit complète, la scène du début est alors remise à vitesse normal et dans le bon sens, des fois que les plus trépanés dans le public ne s’en souviennent déjà plus. Ca fait toujours 1mn de gagnée car, comme le disent les auvergnat "un sous est un sous" (les russes préfèreront "un saoul est un saoul" mais je ne sais pas pourquoi je vous raconte ça) !



Champignon Resident Rip-Off

Soudain, Milla Joukomunekich se réveille dans un lit douillet au milieu d’une maison normal avec un mari normal. Enfin, "mari normal", autant que l’on puisse l’être quand on est un lointain cousin des frère Bogdanov bien sûr.

Resident Evil Retribution la critique pourrie

Elle a également une perruque blonde moche et une gamine sourde parce que c’est le 2ème meilleur choix sympathie après les petits cancéreux et que tout dans ce film est de seconde zone. Bien sur, pour n’importe qui ayant vu les 4 précédents films, on devine toute de suite que nous sommes face à un nième clone d’Alice et que toute cette inutile séquence ne sert qu’à plagier sauvagement Dawn of the Dead, mais faite semblant d’être surpris !!

Resident Evil Retribution la critique pourrie

Avant que l’on ait le temps de vraiment se rendre compte que Milla joue aussi mal la joie que les 2 seules autres émotions de son répertoire (l’ennui & l’ennui mêlé de doute), un zombie attaque son mari, la forçant à fuir avec sa chiarde. Une course poursuite et un accident de voiture plus tard, notre héroïne parvient à se cacher avec sa môme dans le placard d’une maison voisine, ouf, sauvée ! Hélas, son répit est de courte durée puisque les méchants zombies ont activés leur fameuse détection nanarde qui leur permet de savoir précisément ou elle se trouve alors qu’ils ne l’ont jamais vu entrer dans le placard, qu’elle ne fait pas de bruit et qu’elle a l’odeur d’un pet de fille !! Tricheur !!

Resident Evil Retribution la critique pourrie

Courageusement, Milla surgit du placard pour affronter le zombie et protéger son gnenfant. Elle parvient à le tuer mais sa victoire est de courte durée puisque son mari infecté apparait magiquement in da place et l’attaque !! Mon dieu, que va devenir la petite !! Hey, pourquoi la scène s’arrête là !! Hey !!! Revenez !! Bande de faignasse vous allez pas esquiver la situation dans laquelle vous vous êtes mis tout seul…



Champignon I’m not a number !

Apparemment si, les lâches !! La véritable Alice s’éveille dans une cellule de prison conçue par Apple. Pour ne rien arranger, elle est habillée de deux tranches de PQ scotchées parce que, s’il y a bien une tradition à respecter dans les Resident Evil, c’est le plan nichon furtif gratuit.

Resident Evil Retribution la critique pourrie

Soudain, une voix retentie dans la geôle. Il s’agit de Jil Valentine, l’ex amie de Milla dont l’esprit est possédé par Umbrella. Elle est jouée par Sienna Guillory qui accomplie l’exploit incroyable de rendre la prestation de Milla Joukomunekich oscarisable en comparaison.

  • Jil Valentine : Pourquoi as-tu trahis Umbrella Corporation ?

  • Resident Evil Retribution la critique pourrie

  • Milla Joukomunekich : Euh, je sais pas ! PEUT ETRE PARCE QUE DEPUIS LE PREMIER FILM VOUS ESSAYEZ DE ME BUTER A COUP DE ZOMBIES MUTANTS ET D’EXPERIMENTER DES TRUCS CHELOUX AVEC MON CORPS !!!!11

  • Jil Valentine : Pour qui travaillez vous ?

  • Milla Joukomunekich : Pour personne !! Et d’ailleurs, j’ai une question moi aussi !! Si vous vouliez absolument me capturer pour me poser des questions en mousse, pourquoi avoir atomisé mon bateau au risque DE ME TUER §§§11

  • Jil Valentine : Euh, je… DIVERSION !!

La cellule s’emplit alors d’un bruit strident qui fait très bobo aux oreilles d’Alice, l’obligeant à se taire. Ouf, on l’a échappé belle, on a presque failli avoir plus de deux lignes de dialogues en moins de 2 minutes.

Alors que tout semble perdu pour Alice, un Deus Ex Machinae vient poser ses testicules sur la tête du scénario. Ce Deux Ex prend la forme d’un piratage informatique faisant rebooter l’intelligence artificielle régulant la base d’Umbrella. Bien sur, comme toute organisation machiavélo-nanarde qui se respecte, la procédure standard d’un reboot système inclus :

  • La fourniture d’une combinaison cuir SM à la taille exact du prisonnier

  • L’ouverture automatique des portes retenant le dit prisonnier

Non mais sérieusement ! Qui conçoit ce genre de sécurités ?!

Resident Evil Retribution la critique pourrie

Si à chaque écran bleu c’est journée porte ouverte, j’espère qu’ils ne tournent pas sous Vista.



Champignon Auto repompage

Apparemment, Milla Joukomunekich n’est pas très pressée de fuir sa geôle vu qu’elle prend le temps de s’habiller avant de sortir. Sait on jamais, dès fois qu’il y ait une soirée de l’ambassadeur dans les parages, ça ferait mauvais genre d’y aller habillé avec des Sopalins.

Une fois dehors, elle se retrouve dans un long iCouloir et…. reste là sans bouger plusieurs loooongues secondes avec dans le regard l’âme éteinte d’un veau mort. FAIS QUELQUE CHOSE !! Je sais bien que lorsque plus de deux informations te parviennent en même temps tu bugges mais fait au moins l’effort de FUIR POUR TA VIE PENDANT QUE L’ORDINATEUR REDEMARRE §§

Resident Evil Retribution la critique pourrie

Evidemment, à force de se toucher métaphoriquement la nouille, l’ordinateur d’Umbrella a largement le temps de redémarrer, de mettre à jour java et même de se faire défoncer les tympans à coup de "LA BASE DE DONNES AVAST A ETE MISE A JOUR §§§§§§§§". Une fois rebooté, l’IA décide de gérer la situation de la façon la plus censée possible. Non, pas en fermant toutes les portes pour bloquer Milla dans le couloir, ah ah ah, ça serait intelligent, pas de ça chez nous, mais en balançant un laser dans le couloir parce que le cahier des charge impose une scène de ce type dans tous les films Resident Evil et accessoirement pour sortir Milla de son coma mental bien sûr !! Et pour faire bonne mesure, l’IA pense même à ouvrir une porte de sortie pour lui laisser une chance. Décidemment, avec de charmantes attention comme celle-là, la mauvaise réputation d’Umbrella est très surfaite.

Evitant de justesse le laser, Milla Joukomunekich débarque dans ce qui semble être le centre ville de Tokyo histoire de repomper la scène d’introduction de Resident Evil Afterlife. Quitte à repomper d’autres film, autant repomper les siens.



Champignon Level 1 – Start !

Ce centre-ville semble étrangement désert. Du coup, comme à chaque fois qu’elle se retrouve face à une situation inconnue, Milla passe en mode "lapin dans les phares" en se figeant comme une idiote au lieu de chercher une sortie ou une planque. Soudain, une voix retentie "INITIALISATION SEQUENCE TOKYO" qui tire notre héroïne de sa léthargie. Avisant une voiture de police, elle récupère une chaine de vélo magiquement non attachée à un vélo et l’utilise pour en péter la vitre. A l’intérieur, elle met là main sur le plus gros flingue que la terre ait porté. Tokyo doit être sévèrement mal famée pour devoir équiper ses flics Snatch staîl.

Resident Evil Retribution la critique pourrie

A cet instant, le décor Tokyoïte se remplie de figurants zombifiés qui se bouffent joyeusement le visage au ralenti en évitant consciencieusement Milla. Avant que cette dernière ait le temps de tirer dans le tas, un nouveau Deus Ex Machinae lui tombe sur le coin du pif : une partie du décor s’ouvre pour laisser apparaitre un iCouloir dissimulé. Sans hésiter, elle s’y précipite. Après tout, ce n’est pas comme si le précédent iCouloir était monté de série avec des lasers mortels, qu’est ce qu’elle risque ??

Hélas, des zombies sont déjà à ses trousses et comme on en est au point ou Resident Evil tient plus du beat’em all que du film, Milla doit en tabasser un certain nombre pour que le niveau suivant se débloque. Ce qu’elle fait à grand coup de câbles, de ralentis pourris et en gâchant un maximum d’énergie en ne tirant pas directement dans la tête de ses adversaires histoire de devoir les cogner 3 fois chacun au minimum.

Resident Evil Retribution la critique pourrie

Son quota atteint, bim, la porte au fond du couloir s’ouvre par magie ! Elle s’y précipite sans hésiter et la console sauvegarde son avancée.

Resident Evil Retribution la critique pourrie



Champignon Capitaine Exposition

La nouvelle salle dans laquelle notre héroïne débarque ressemble à un bureau futuriste. En son centre se dresse un présentoir plein d’armes car rien ne contribue mieux à une ambiance de travail chaleureuse que la possibilité de se trouer le buffet entre collègues.

Resident Evil Retribution la critique pourrie

Milla Joukomunekich hésite longuement devant ce présentoir avant de se décider pour un couteau parce que c’est connu, c’est l’arme idéal pour faire des headshotBORDAYLQU’ESTCEQUITOURNEPASRONDCHEZTOI §§§ 5 FILMS !! 5 FILMS et cette truffe a toujours pas pigé que le meilleur moyen de tuer un zombie est de lui faire des troutrous dans la têtête ??? Bullshit !! Bien sur, comme à chaque fois qu’elle met 3 plombes à faire un truc, il faut qu’un évènement sortie du postérieur du scénariste vienne la tirer de sa léthargie. Cette fois, il s’agit d’une niakoué qui lui a gaulé sa robe rouge du premier film par peur d’être originale (que j’appellerais donc Alice Asiat). Elle menace notre héroïne de son flingue :

  • Milla Joukomunekich  : Pourquoi tu me butes pas ?

  • Alice Asiat : Attend, on a pas passé 5 films à tirer comme des branques pour te laisser une chance, c’est pas pour te buter maintenant. Non, je bosse pour Wesker, il a besoin de ton aide.

  • Milla Joukomunekich  : Quoi ? Wesker ? LE Wesker supra méchant à à la tête d’Umbrella que j’ai dézingué à la fin du précédent film ?!

  • Alice Asiat : En personne.

  • Milla Joukomunekich  : Et tu vas m’expliquer pourquoi il n’est pas mort au moins ? Histoire que l’ensemble du 4ème film ne soit pas totalement inutile ?

  • Alice Asiat : Non.

  • Milla Joukomunekich : Oh, ok !

A ces mots, un des écran de contrôle de la pièce affiche la tronche de Wesker, joué par le sosie officiel de l’agent Smith de Matrix (la classe en moins).

Resident Evil Retribution la critique pourrie

  • Agent Wesker Smith Salut les grosses, ça gaz ? Bon, en fait toute cette histoire d’expériences virales sur la population et tout et tout, je viens de me rendre compte que c’est quand même un peu con s’il n’y a plus de population à martyriser. Du coup, j’ai décidé de sauver l’humanité et pour ça j’ai besoin de ton aide Alice.

  • Milla Joukomunekich  : Euh, pourquoi moi ?

  • Agent Wesker Smith : J’en sais rien. Ecoute, il fallait bien une excuse pour te tirer de ce merdier alors déjà qu’on m’a ressuscité pour que je retourne ma veste par magie c’est pas en plus pour me farcir tes questions relous. Tu veux être sauvée ou pas ?
  •  
  • Milla Joukomunekich  : Euh, je… oui.

  • Agent Wesker Smith : Parfait parfait ! En ce moment tu te trouves dans une base sous-marine secrète d’Umbrella. Le but de cette base est de reproduire des environnements urbains pour faire des démonstrations live des effets dévastateurs du virus T. Une sorte de pub pour convaincre nos clients en somme. N’est ce pas machiavéliquement malin ?
  •  
  • Milla Joukomunekich: Non, c’est complètement stupide ! Il y avait vraiment besoin de convaincre les gens qu’une invasion de zombie dans une ville ça fout la merde ?? Tu pouvais pas te contenter d’une présentation powerpoint avec les photos de trois cobayes crevés comme tout le monde ? Non, mooooooosieur le super méchant a besoin de faire des simulations grandeur nature pour vendre son virus à des gouvernement qui n’existent même plus vu que l’humanité est quasi annihilé !!!!!
  •  
  • Agent Wesker Smith : Oui bon ça va, on fait tous des erreurs, il y a presque pas mort d’hommes ! De toute façon c’est plus moi qui gère le bousin mais la Reine rouge. Tu sais, l’IA du premier film, un des seul élément mémorable de cette saga. Comme ça le réalisateur pourra recycler pour la 3ème fois consécutive dans un seul film son fameux "Vous allez tous mourir".
  •  
    Resident Evil Retribution la critique pourrie

  • Milla Joukomunekich: Et comment tu comptes me faire sortir de là ?
  •  
  • Agent Wesker Smith : Facile, vu que la base est trop ultra sécurisée pour que tu fuis seule, j’ai envoyé une équipe qui va s’infiltrer par l’ascenseur de la base. Toi et Alice Asiat vous n’aurez qu’à les rejoindre à mi-chemin.
  •  
  • Milla Joukomunekich: Attend ! En quoi la base est si sécurisé et impénétrable si Alice Asiat a pu s’infiltrer sans problème jusque ici ? C’est juste pour avoir des seconds rôles à buter c’est ça ?
  •  
  • Agent Wesker Smith : Je ! Euh !! C'est-à-dire qu’OH BON SANG DIEU MERCI, la reine rouge reprend le contrôle de la base !! Et dire que vous auriez pu profiter de mes 10mn de blabla pour prendre de l’avance sur elle !!
  •  
  • Reine rouge: Vous allez tous…
  •  
  • Milla Joukomunekich: Mourir, on sait !! Allez cassos Alice Asiat
  •  
  • Reine rouge: Eh mais, quelle est cette sorcellerie !! Tu as lu le script ou quoi ?! Tu vas mourir pour cet affront !!
 
A ces mots, Milla récupère ENFIN des armes à feu sur le présentoir avant de fuir aux côtés d’Alice Asiat.



Champignon Les secouristes de l’inutile

Pendant ce temps, à la surface, l’équipe de secours promise par Wesker débarque. Elle est composée de 5 types qui auraient des personnalités interchangeables s’ils avaient des personnalités tout cours ! Je les appellerais "Secours Blond", "Secours Black", "Secours Cigare", "Secours Informatique" et "Secours qui va mourir en premier avec sa tête de victime" parce que fuck l’imagination !!

Observant de loin l’entrée de la base sous-marine, l’un d’eux lance :

  • Secours Cigare : L’endroit a l’air abandonné !

  • Secours Blond : C’est ce qu’ils veulent te faire croire !

Je, quoi ?? Alors pourquoi les ventilateurs géants régulant l’alimentation d’air de la base FONCTIONNENT !! Pour aérer les rats et la poussière ?? Pour le plaisir simple de faire exploser la facture d’électricité c’est ça ?? Est-ce que quelqu’un dans ce film a un cerveau en état de marche ?!

Resident Evil Retribution la critique pourrie
Oui bon, sur une image fixe ça donne rien mais pouet !

L’équipe de secours n’a pas le temps de s’appesantir sur la stupidité de ce dialogue, il doivent rentrer dans la base au plus vite. Pour y parvenir, "Secours Informatique" tapote super vite sur sa tablette graphique de marque PLACEMENT PRODUIT ce qui lui permet de prendre le contrôle de l’unique ascenseur menant à la base. Je répète, DE L’UNIQUE ascenseur. Sans déconner… qui s’occupe de la sécurité de ce trou (bis) ?? Vu qu’il n’y a qu’un seul point d’accès pourquoi ne pas le protéger plus que ça en y collant, je sais pas, un sniper !!!

Resident Evil Retribution la critique pourrie

Le pire c’est que la "Reine Rouge", l’IA soit disant uber maline qui gère la base, ne relève pas le niveau. Cette crétine est capable de suivre à la trace chaque créature vivante se déplacant entre ses murs comme le montre plusieurs animations en 3D moche, et malgré cela elle ne pense jamais à bloquer portes ou chemins pour piéger ses victimes !! BLOQUE L’ASCENSEUR §§

Resident Evil Retribution la critique pourrie

Bien sur, les 4 pauvres soldats d’Umbrella se font défoncer dès l’arrivée de l’équipe de secours mais hé, l’important c’est de participer! Ah oui, j’oubliais, histoire de créer un faux suspense, les gars ont placé des bombes qui détruiront la base sous marine dans 2H. Vous savez, au lieu d’utiliser un détonateur histoire d’avoir du temps devant eux si nécessaire…



Champignon Boss de mi-niveau

Pendant ce temps, Milla Joukomunekich et Alice Asiat débarquent dans la simulation de New-York. Là, elles se font attaquer par deux gros mutants armés de marteaux-haches et… c’est tout. Je crois que je vais finir par pleurer. Je sais bien que les deux moches sont impressionnants et tout mais La Reine Rouge à le contrôle totale de la base ! Pourquoi ne fait elle pas apparaitre trois gigazillions de zombies en plus pour assurer le coup ? Voir, pourquoi ne gaze t’elle pas la zone au complet pour être sûre !? Pourquoi leur laisser une chance ??!! Pourquoi ai-je encore l’espoir qu’un film Resident Evil puisse contenir un nanogramme d’intelligence ?

Bien évidemment, Milla et Alice Asiat adoptent leur tactique habituelle face à des gros monstres : tirer à découvert en bougeant leur fion au dernier moment parce que frôler la mort "sé rigoulo !!". Puis, une fois qu’elles en on marre de sauter dans tous les sens en faisant caca sur la physique, elle tirent dans une voiture qui explose, tuant net leurs adversaires sans leur faire le moindre bobo parce que tout le monde sait que le souffle des explosions suit le sens du vent !! Vous noterez au passage le soucis du détail d’Umbrella qui a pensé à remplir d’essence chaque voiture de ses simulations. Les coupes budgétaires, c’est pour les pauvres !

Une fois les boss de mi-niveau butés, nos deux héroïnes poursuivent leur chemin…



Champignon Sali salu salou les voisinous

…pour débarquer dans la reproduction de quartier résidentiel aperçue lors du repompage de Dawn of the Dead au début du film. Grâce au pouvoir magique du scénario complaisant qui n’en a plus rien à secouer, Milla et Alice Asiat se rendent sans hésiter dans la maison ou le clone de Milla s’était réfugiée. Pourquoi ne poursuivent elles pas simplement leur fuite vers la sortie, demanderont les plus vifs de mes lecteurs ? On s’en fout !! Si les "pourquoi" balancés au visage de ce film était du pognon, il aurait de quoi payer une testicule en or à l’ensemble des Grec ! Je fais une overdose de pourquoi alors laissez moi tranquille sinon je vais me rouler en boule et fondre en larme en ponctuant mes sanglots de petits cris de marcassin et ça sera bien fait pour vous d’abord :’(

Resident Evil Retribution la critique pourrie

Ca va mieux. Donc, Milla débarque dans la maison JUSTE PARCE QUE LAISSEZ MOI TRANQUILLE et tombe nez à nez avec le cadavre de son clone. Elle prend l’air surprise alors qu’elle connait l’existence de ces doubles depuis 3 films minimums mais hé, la vie est toujours pleine de surprises lorsqu’elle est sponsorisé par Alzheimer !! Alice Asiat se sent alors obligée d’intervenir :

  • Alice Asiat : Umbrella Corporation utilise des clones pour ses simulations. Ils leurs implantent des pensées et des souvenirs ce qui leur permet d’étudier divers scénarios. Leur but est de contrôler le virus.

Ok ! Jusque là j’avais laissé couler la stupidité du plan machiavélique d’Umbrella mais puisque le film insiste pour me coller le nez dedans, je vais être obligé de poser à nouveau une simple question : Mais c’est quoi ce plan de daube ????!!! Est-ce que quelqu’un chez Umbrella a arrêté de sniffer des rails de coca cola 2 secondes pour réfléchir à l’idiotie monumentale de leurs actions ?? Ces crétins possèdent une technologie de clonage accéléré ET la capacité d’y implanter de nouvelles mémoires soit, en plus clair, ils ont inventer la fraking vie éternelle !!11 Et ils se servent de cette technologie de vie éternelle simplement pour constater que "oui franchement, une invasion de zombie en ville ça fout un peu la merde quoi" ! Le fait que l’humanité soit quasi entièrement détruite ne suffit pas à vous prouver que ça marche ??? Qu’est ce qui ne va pas chez vous ??? Une technologie pareille permettrait de repeupler la terre entière voir, entre les mains d’une société machiavélico-cliché, de créer une civilisation préprogrammé d’esclave volontaires !! Pourquoi ne pas l’utiliser pour ça et arrêter les conneries de virus qui passent leur temps à leur péter au visage ?? Sérieusement, c’est aussi débile que de concevoir une centrale à fusion alimentant une roue de hamster et se contenter de l’utiliser pour faire une thèse sur l’endurance des rongeurs !! Le cerveau n’est pas qu’une créature mutante mi-biche mi-vache ce jeu de mot zoologique vous a été offert par une personne préférant conserver son anonymat et sa dignité, ca sert aussi à réfléchir !!

Resident Evil Retribution la critique pourrie

Mais bon, pas le temps de monter dans les aigus sur la stupidité abyssale du scénario, les affaires reprennent. Milla et Alice Asiat retrouvent la petite sourde du début, saine et sauve alors qu’au dernière nouvelle son père zombie était encore dans les parages et qu’il l’a donc épargnée sans raison. On n’est plus à ça près goddammit !! De toute façon, il faut bien que quelqu’un se dévoue pour être kidnappé d’ici la fin du film alors autant que ça soit la chiarde. Hélas, cette touchante réunion est de courte durée. La Reine Rouge a envoyé des troupes encercler la maison. Enfin, par encercler je veux bien sur dire "Attendre devant une seule façade de la maison pour laisser une chance à Milla de fuir", bien sûr.

Resident Evil Retribution la critique pourrie

Ces troupes sont composées d’anciens acteurs de la saga avec notamment le cousin Bogdanov du début et Michelle Rodriguez dans l’unique rôle de sa carrière : la femme badass.

  • Badass Rodriguez : Rendez-vous !

  • Milla Joukomunekich : Hein ? Vous voulez me capturer maintenant ? Faudrait vous décider parce que la dernière fois vous m’avez envoyé dans la tronche deux monstres sanguinaires à la face pour me buter !

  • Badass Rodriguez : Oui bah on a changé d’avis ok ! Maintenant on veut étudier ton ADN alors qu’on le connait déjà par cœur vu qu’on a 5000 clones de toi !!

Le coup de la capture semble véridique puisque, lorsque Alice Asiat se met à tirer dans le tas, les clones ripostent en prenant grand soin de rater leurs cibles IMMOBILES sur le pas de la porte !!! Ca doit être une forme d’intimidation.

Resident Evil Retribution la critique pourrie

Après quelques minutes de combat, Milla décide de se barrer avec la gamine sourde par l’arrière du bâtiment sans que personne ne la pourchasse parce que, après tout, pourquoi pas !! Tout est possible quand le scénariste est mort !!

De son côté, Alice Asiat est en fâcheuse posture. Badass Rodriguez, en overdose de continuité (pas plus de 2mn de cohérence à la fois, c’est la règle), décide de déféquer sur sa mission en tirant une roquette dans la maison pour buter tout le monde. Heureusement, Alice Asiat a un joker dans sa manche : la distorsion temporelle nanarde !! Cette distorsion temporelle lui permet de faire 5 fois plus de choses que ses adversaires dans le même laps de temps, ce qui donne :

Resident Evil Retribution la critique pourrie

Evidemment, les explosions dans cette bouse ne traversant pas les sols en contreplaqué, Alice Asiat ne finie pas en Hot Pocket !! Ouf, moi qui m’était tellement attaché à ce personnage au charisme de choux de Bruxelles, ça m’aurait fait chier. Oui, cette comparaison n’a aucun sens, comme ce film !



Champignon In Soviet Russia

Au même moment, l’insipide équipe de secours arrive dans la simulation de Moscou. A peine débarqués, ils sont attaqués par les cœurs de l’armée rouge zombie qui les force à se réfugier dans la vitrine d’une boutique proche. Enfin, réfugier, j’exagère, ils auraient probablement été plus en sécurité debout au milieu de la rue que dos à un mur vu que ces glands ne se mettent jamais à couvert pour tirer comme 99.9% des gens de cette daube !! Vous allez me dire, osef, pour affronter des zombies faut juste des obstacles pour ralentir leur progression, mais, in soviet russia, les zombies savent tirer à l’arme et boire de grandes quantités de vodka sans vomir partout!!!! Certes, ils visent comme des pingouins aveugles avec des moufles mais ils tirent !!

Resident Evil Retribution la critique pourrie

Vous savez quoi, à force de baver sur ce film, je crache du sable. Pour ma santé, je vais essayer d’en dire du bien. Oui, voilà. Peut être que, dans le fond, je suis injuste ? Peut être ne reconnais-je pas le génie lorsque j’en croise un ? Après tout, le fait que tous les personnages de cette œuvre passent leur temps à découvert quand on leur tire dessus est une métaphore symbolisant leur volonté de ne pas se rendre face au joug des banques qui oppressent leurs débiteurs ? "Nos comptes sont peut être à découvert mais nous refusons de plier le genoux !" semblent dire ces héros modernes alors qu’ils affrontent courageusement la crise symbolisée par des…

Resident Evil Retribution la critique pourrie

QUOOIIIIIIIIII !!! Des zombies motards !! Mais vous voulez ma mort !!! Les zombies ne savent pas conduire, à vrai dire ils ne savent rien faire à part baver comme des glands !! J’ai essayé d’être gentil !! Oh j’ai essayé, mais je ne peux pas !! Rien ne peut sauver cette immonde bouse !! RIEN §§ Si la touche point d’exclamation de mon clavier rend l’âme avant la fin de l’article, ainsi soit il motherfuckers !!

Resident Evil Retribution la critique pourrie

Au cours de la fusillade contre les zombies russes à moto, "Secours qui va mourir en premier avec sa tête de victime" périt d’un coup de tronçonneuse dans la face parce qu’esquiver des balles, il sait faire, mais esquiver une scie qui bouge au ralenti, ça c’est trop dur !! Acculés en tout bien tout honneur, comment nos survivants vont parvenir à se tirer de ce mauvais pas ?? Si vous avez répondu "en l’ignorant totalement grâce à une pirouette scénaristique", vous devez avoir des pouvoirs psychiques évitez les bals de promo et le sang de porc, conseil d’ami !! Car oui, la seule explication donnée pour justifier leur fuite c’est "Le type qui gère l’informatique à fait bipbip bupbup avec sa tablette placement produit et il a trouvé une sortie". Quelle sortie ?? Vous étiez coincés entre 4 murs (dont 1 composé de zombies) 2 minutes plus tôt !!! Faut croire que savoir se connecter sur Mappy est devenu un pouvoir magique !!

"Secours informatique" ayant accompli son job d’escroquerie scénaristique, un gros monstre surgit par magie et le butte passe prendre ton chèque à la compta. Les 3 survivants, paniqués, tirent dans l’énorme bestiole qui semble insensible aux balles. Soudain, une voiture sortie de nul part débarque pour sauver nos héros en percutant la chose. Aucun impact n’endommage la carrosserie d’ailleurs, parce que TGCM (ta gueule c’est magique). Milla Joukomunekich est au volant :

  • Milla Joukomunekich : Vous attendez quoi, grimpez ! En tout cas les mecs, je ne vous félicite pas. Devoir sauver ma propre équipe de secours, j’avais pas vu aussi con depuis que les habitants d’une maison en feu on dû éteindre des pompiers. Va falloir se ressaisir !!

  • Secours Blond : Oh ça va hein ! Tu causes tu causes mais, si j’en crois les impacts de balles et le pare brise qui vient d’éclater, on dirait que les zombies motards nous pourchassent.

  • Secours Noir : Ah ouais, effectivement. C’est marrant, maintenant qu’on est à couvert ils arrivent à tirer droit.

  • Secours à cigare : Vous avez vu les acrobaties qu’ils font ? On dirait un spectacle de Disneyland !

  • Milla Joukomunekich : MAIS TIREZ LEUR DESSUS BANDE D’HANDICAPES DES BOYAUX DE LA TETE §§ CA FAIT 5MN QU’ILS NOUS COLLENT §§

Et c’est ce qu’ils font, enfin ! Niveau stupidités, durant cette course poursuite, mention spéciale à la :

Resident Evil Retribution la critique pourrie

Milla étant invincible, sa seule présence draine tout le suspense potentiel de la scène. Elle parvient à semer la horde zombie en faisant passer sa bagnole par une bouche de métro. Dans la manœuvre, elle fait s’ébouler un tunnel derrière elle pour bloquer les poursuivants. Maintenant que l’équipe est réunie, il est tant de rejoindre l’ascenseur pour se tirer loin de ce film en bois !



Champignon Otis staïl !

Nos "héros" parviennent au pied de l’ascenseur sans encombre. Celui-ci n’est bien évidemment défendu par aucun garde parce que, dans ce film, IA veut dire Ignoble Abruti ! Heureusement, pour tenter de rattraper le coup, la Reine Rouge envoie un groupe de soldats composé de Jil "Mes nichons jouent mieux que moi" Valentine possédée, de Badass Rodriguez et deux trois pélos qui passaient par là. S’ensuit une nième fusillade hommage à la crise ou seul les gentils tirent droit. Vous vous demandez probablement pourquoi personne ne grimpe sur l’ascenseur pour se casser ? Et bien, apparemment, le mécanisme est bloqué tant que le timer des bombes n’est pas à 0 parce que, hum, le positroneur à inversion de phase à le joint de culasse pété ou je ne sais quoi DIVERSION §§ Le gros monstre de Moscou débarque soudainement en toute discrétion malgré ses 6 tonnes de cris furieux. Il meule la face de "Secours à cigare" (mais ne le tue pas) et kidnappe la gamine muette avant de fuir dans la cage d’ascenseur parce qu’il faut bien repomper la fin d’Aliens. Milla, toute émotionnée, veut partir à sa poursuite mais "Secours blond" tente de la dissuader au cours d’un échange poignant :

  • Secours Blond : N’y va pas, tu es plus importante qu’elle, personne ne joue les émotions d’un bout de bois mieux que toi !

  • Milla Joukomunekich : Si, je dois y aller.

  • Secours Blond : Ok

"Secours Black" propose de l’accompagner mais, comme le scénariste veut vraiiiiiment repomper Aliens, il autorise temporairement un des vilain à tirer droit pour le shooter (pas d’inquiétude, sa blessure disparaitra par magie d’ici 2mn). Milla doit donc partir seule. Armée d’un pistolet-grappin, elle se hisse dans la cage d’ascenseur à la poursuite du monstre… qu’elle retrouve après une demi seconde de faux suspense. Comment va elle tuer cette horrible créature surpuissante à elle toute seule ! Quel plan va elle élaborer pour se sortir de ce mauvais pas !! Mais avec la fameuse technique dite du "je fonce dans le tas comme une mongolote" bien sur :

Resident Evil Retribution la critique pourrie

Le monstre, insensible aux balles jusque là, est assommé après seulement deux bastos. Cela laisse à Milla 15 fois le temps de récupérer la gamine, des grenades qui trainaient par là et de se barrer. Dans sa fuite, notre héroïne se retrouve dans une usine à clones ou plein de versions d’elles même sont en cours de production (ce qui semble encore l’étonner alors que c’est juste la 12ème fois qu’elle voit ce genre de chose !). A priori, ses clones sont inactifs mais c’est assez difficile à dire vu qu’ils sont presque aussi expressifs que Milla vivante !!

Resident Evil Retribution la critique pourrie

Soudain, un hurlement retenti dans son dos. Le gros monstre n’est pas vraiment mort et il a oublié ses talents de fufu des scènes précédentes ! Milla l’achève à coup de grenades en moins de deux secondes. Mais au fait ! Même si le monstre est mort et la gamine sauvée, il faut encore qu’elle retourne à l’ascenseur pour sortir de la base qui va bientôt exploser. Comment va-t-elle fai…

Resident Evil Retribution la critique pourrie

Quoâââââ !! Un grappin suffit pour sortir ?? UN BAT-GRAPPIN §§ Les… les mots me manquent mais je vais continuer à parler quand même, mouhahahahaha. Pourquoi ne pas avoir filé des grappins à l’équipe de secours si c’est plus efficace que l’ascenseur ? Pourquoi avoir envoyé une équipe de secours tout cours si Milla se démerde mieux seule ? Pourquoi ai-je l’impression que l’argent mis dans ce film aurait été mieux dépensé si on l’avait brûlé ? Brandon va-t-il enfin pécho Brenda malgré les rumeurs d’atrophie de son pénis propagé par Margareth-Cunégonde ? Tant de question qui resteront sans réponses…

D’ailleurs, transition en mousse activée, que devient l’équipe de secours qui n’a secouru personne ? Encerclé près de l’ascenseur par les clones de la Reine Rouge et avec 2mn avant explosion, la situation semble tendue.

  • Badass Rodriguez : On tient Alice Asiat !! Si vous ne vous rendez pas, on la bute !!

  • Secours Blond : Vous nous prenez pour des marionnettes ?? On tombera pas dans cette escroquerie bidon !! Vous avez aucun intérêt à la garder en vie. Je parie que vous avez buté la vrai et vous tentez de nous tromper avec un clone !!

  • Badass Rodriguez : Je, euh… *marmonne* merde c’est vrai qu’on aurait pu faire ça *marmone* Non c’est la vrai ! Croix de bois croix de fer, si je mens je fais l’amour à un char Leclerc !

  • Secours Blond : Oh, d’accord alors, on vous envoie notre mec blessé.

Se sachant condamné, "Secours à cigare" décide de se sacrifier pour laisser le temps à ses petits camarades de monter sur l’ascenseur. Il s’avance vers les troupes ennemis qui, le butent !! Mais vous êtes con !! Si vous tuez à vue les types qui se rendent comment voulez vous convaincre les deux autres de faire pareil !!!!!! Les otages ne fonctionnent pas comme ça !! Heureusement, "Secours à cigare" n’est pas vraiment mort (parce que magie), il se relève, tue un des clones (mince, ils n’en ont plus que 14 999 en réserve, c’était utile), et remeure. Un tel acharnement à ne servir à rien du début à la fin mérite le respect.

Resident Evil Retribution la critique pourrie

A cet instant, les bombes explosent, détruisant l’ensemble de la base sous marine. Explosion qui répare magiquement l’ascenseur bloqué puisque "Secours Blond" et "Secours Black" parviennent à se sortir de là sans encombre. Allez, dites moi que cette daube est finie maintenant, pitié !!



Champignon Final Boss

Naooooooooooooooooon, 15 mn encore !!!!!! Alors que nos survivants (Milla, la mioche et secours blond & black) fuient la base d’Umbrella, ils sont interceptés par… un sous marin qui perce la glace devant eux (cherchez pas, ça sera plus vite fini comme ça). Badass Rodriguez et Jil Valentine possédée en sortent, tenant en joue Alice Asiat.

  • Badass Rodriguez : On tient Alice Asi…

  • Milla Joukomunekich : Oh c’est bon ! Je connais l’astuce, c’est une clone, osef !

  • Badass Rodriguez : Mais pourquoi personne me croit jamais mâââârde !! Moi je suis là pour taper sur des gens et tirer n’importe comment, on m’a pas programmé pour ce genre de subterfuge ok !!

Dépitée, Badass Rodriguez assome Alice Asiat au lieu de la tuer (PARCE QUE §§§§§) avant de s’injecter un produit magique qui la rend super forte. Devenue totalement insensible aux coups et aux balles, elle se jette sur "Secours Blond" et "Secours Black" pour leur meuler méchamment la face. Sa force est telle qu’elle tue "Secours Black" d’un dévastateur coup de poing qui stoppe son cœur parce que quitte à chier sur la logique, la physique et la dignité humaine, autant mettre la médecine dans le lot. Ce produit magique est d’ailleurs tellement efficace qu’on se demande bien POURQUOI personne ne l’a utilisé avant, voir pourquoi la reine rouge n’a pas sortie une armée de Rodriguez dopé d’un seul coup pour arrêter les fuyards ??!!!

Resident Evil Retribution la critique pourrie

Pour être tout à fait honnête, cette scène est la seule du film que j’ai trouvé un tantinet fun et ce, pour une raison toute simple : il y a enfin de l’émotion à l’écran !! On sent vraiment que Rodriguez kiffe massacrer ses adversaires "MOUHAHAHAH J’AVOINE DES GENS ! J’ADORE MON TAF" et ça donne une vrai énergie au combat (la "oh no you did'nt" face est magique). Le fait qu’elle soit entièrement crédible lorsqu’elle se bat contrairement au mannequin anorexique qui manque de tomber d’inanition au moindre coup de vent violent qui sert d’héroïne principale, ne gâche rien.

Hélas, au même moment, il faut se coltiner la baston entre Milla Joukomunekich et Jill Valentine Possédée. Notre héroïne se fait totalement dominer par Jil, j’irais même jusqu’à dire qu’elle se fait littéralement déchiquetée comme le prouve son atroce blessure au visage :

Resident Evil Retribution la critique pourrie

Milla est désespérée. Son cerveau tourne à plein régime. Comment libérer Jil du contrôle qu’Umbrella exerce sur elle grâce au machin en forme d’araignée rouge qui a l’air tout fragile collé à la vue de tous entre ses nichons ?

Resident Evil Retribution la critique pourrie

Se rappelant soudainement avoir déjà fait ça dans le précédent film, Milla arrache l’araignée de la poitrine de Jil Valentine, la libérant instantanément de l’emprise de la Reine Rouge !! Quel vivacité d’esprit.

Hélas, Badass Rodriguez est encore en vie. Pour montrer qu’elle est très colère, elle éclate la colonne vertébrale de Milla (qui sera réparé magiquement d’ici 2mn) et tente d’arrêter son cœur. Je dis bien tente parce que bon, les pouvoirs nanars du rôle titre offrent une protection supplémentaire que les second rôles n’ont pas, ce qui lui permet de survivre de justesse. Et puis ça aurait été dommage de ne pas profité de l’acting studio "poisson hors de l’eau" dont nous gratifie Joukomunekich pour montrer qu’elle a quand même un peu mal.

Resident Evil Retribution la critique pourrie

Alors que tout semble perdu, Jil lance un flingue à Milla qui l’utilise pour tirer dans la glace sous les pieds de Badass Rodriguez, la faisant tomber dans la flotte. Flotte dans laquelle se trouve des zombies qui l’entraine vers le fond sans qu’elle puisse lutter puisque, dans ce film, l’eau est une fraking kryptonite !!

Resident Evil Retribution la critique pourrie

Ouf, cette fois ça y est, c’est fini !! Comment ça non ? Ah oui, c’est vrai, j’oubliais le cliffhanger inutile réglementaire que chaque film de la série se doit d’avoir. Courage, le bol de sangria est tout proche !



Champignon Teh Cliffhanger of Doom

Milla Joukomunekich est emmené en hélicoptère jusqu’à la maison blanche. Comment un hélico a-t-il fait le trajet Russie > USA d’une traite reste un mystère mais laissez moi être un peu de mauvaise foi. Là, elle retrouve Wesker, le clone de l’agent Smith, installé dans le bureau ovale :
  • Clone de l’agent Smith : Ah ! Te voilà enfin !! Punaise, j’ai grave besoin de toi, tu es la seule personne au monde à qui une injection de Virus T donne des pouvoirs autres que baver beaucoup et bouffer des cervelles sans vomir.

  • Milla Joukomunekich : A part Badass Rodriguez et les 25 milliards de clones de moi tu veux dire ?

  • Clone de l’agent Smith : Oh fais pas ta modeste, tiens, prend en une dose *lui injecte le virus T*

  • Milla Joukomunekich : Arrrrg, enfoiré !! Je vais avoir de nouveaux super pouvoirs qui ne changeront rien au fait qu’avec ou sans je suis invincible et surpuissante, aaaarrrrrh ! Tiens au fait, depuis quand tu es président des états unis quand les gouvernements n’existent plus ?

  • Clone de l’agent Smith : Ecoute, au lieu de poser des questions gênantes, suis moi, je vais te montrer pourquoi je t’ai fait venir

Le vilain méchant Wesker amène Milla sur le toit de la maison Blanche, un zoom arrière montre que celle-ci est assiégé par des centaines de démons.

  • Milla Joukomunekich : Si j’en crois le fait que les zombies viennent magiquement d’être remplacé par des démons, j’imagine que le prochain film repompera sauvagement la BD 666 et Starcraft ?

  • Resident Evil Retribution la critique pourrie

  • Clone de l’agent Smith : Oui, mais la n’est pas le problème. La reine rouge veut détruire l’humanité !! Concentre toi !!

  • Milla Joukomunekich : C’est donc pour ça qu’elle créé des centaines de milliers de vie clonés dans ses bases secrètes ? Créer des humains pour détruire des humains, je ne vois vraiment pas de faille dans ce plan de daube !

  • Clone de l’agent Smith : Cool, bienvenue à la bataille finale que l’on étalera sur 12 films alors ! Mouhahahahaha

A ces mots, cette daube se termine comme tout film moisi récent qui se respecte : avec un générique made in Dubtep wubwubwubwubwub !

La fin, enfin !



Champignon Conclusionage

La saga Resident Evil (dont j’ai aimé le premier) à atteint un tel niveau de nullité avec cet opus qu’elle à touché le fond puis a engagée une équipe de 500 chinois armés de marteaux piqueurs pour atteindre le centre de la terre c’est là qu’est stockée toute la lose. Scénario décousu, acteurs à la rue et scènes d’actions qui puent du cul pour faire une rime en U, rien ne vient sauver la carcasse fumante qu’est devenue cette franchise. A fuir comme on fuit un enfant qui ne sait pas ou mettre la méga crotte de nez au bout de son doigt !

Notage : ChampignonChampignonChampignonChampignonChampignonChampignonChampignonChampignonChampignonChampignon (1/10 parce que Badass Rodriguez)

|

jeudi 24 janvier 2013

Les trucs & Astuces de chacaux des émissions de télé réalité


24 01 2013
Les astuces de chacal de la télé réalité

Salutation, ami producteur télé venu s’échouer sur le rivage chatoyant de ce blog ! Je vois à ton regard d’enfant qui vient de lécher un jouet chinois aux métaux lourd que tu veux te lancer dans le monde merveilleux de la télé réalité. Comme je te comprend, la dernière traite de ton costume Armani en peau d’orphelins ne va pas se payer toute seule et je suis sur que tu fourmilles déjà d’idées d’émissions fabuleuses telles que "Danse avec les cul de jattes", "Qui veut épouser une truite ?" et autres "Les Bigoudènes à Fleury-Mérogis".

Les astuces de chacal de la télé réalité

Hélas, jeune canaillou ! Je dois freiner tes ardeurs. Si tu crois qu’il suffit de filmer une dizaine de mongolos au fond de ton jardin en espérant que leur idiotie naturelle fera le boulot à ta place, tu te trompes tel un trou noir après une soirée choucroute lourdement donc !! Ce que je vais te dire va certainement être une révélation plus incroyable encore que le jour ou tu as découvert que non, tes parents ne mutilaient pas ton visage à chaque fois qu’ils jouaient à "il est ou le nez-nez !! Gouzigouzi !! mais, la télé réalité, comme 70% du corps de Pamela Anderson, c’est… non !! Pas en plastique ! Sois attentif bon sang !! La télé réalité, c’est presque totalement bidon et vachement vulgaire!!

Les astuces de chacal de la télé réalité

Heureusement, dans ma grande bonté, je vais t’apprendre toutes les ficelles de chacaux qui te permettront de surmultiplier la bêtise naturelle de ta future émission car, c’est bien connu, la télé réalité c’est comme l’épreuve du "qui perd gagne" aux jeux paralympique du cerveau, plus c’est con, plus c’est bon. Allez, prends des notes, le succès t’attend au détour de ce paragraphe !

Les astuces de chacal de la télé réalité



Champignon Le casting

Le casting est le premier outil dans ta trousse à création d’émissions débiles. Si tu le réussis, tu auras parcouru 20% du chemin vers le succès de ta daube. Mais comment choisir tes candidats ? Facile, il faut que leur niveau d’"attention-whorisme" soit inversement proportionnel à leur QI soit, en plus clair, plus ils sont cons et plus ils aiment le montrer, meilleurs ils seront. D’ailleurs, ne va pas croire les gens qui disent qu’en réalité, les candidats de télé réalité sont très intelligent et qu’ils maitrisent juste leur image pour parvenir à leurs fins, c’est une excuse dans la même veine que le fameux "Ah ah !! Triple lutz piqué avec réception sur mon pif ! Exactement ce que je voulais faire !" après avoir marché sur une plaque de verglas. Personne n’y croit et si en son temps Einstein s’était amusé à mettre la tête dans un four pour passer à la télévision, il serait passé pour un guignol comme tout le monde.

Les astuces de chacal de la télé réalité

En plus d’avoir des QI à trois 0 après la virgule, tes candidats doivent tous avoir quelques petits problèmes de gestion de la colère voir de sympatoches troubles bipolaires (syndrome que les scientifique appellent couramment "face je chiale pile je suis pris d’hystérie") pour pimenter leurs relations. Pour déceler ce genre de trait de caractère, je te livre mon astuce de pro. Lors du casting, dis ceci a ton peut-être futur candidat : "On t’as déjà dit que tu es indubitablement bigarré ?". S’il répond "Queuah !! Queuah !! Stoi la bite à Blemen !! Je le connais pas ce type, enculay !! Faut pas me chercher, j’suis un déglinguo dans ma tête, j’peux utiliser les 4 couleurs des stylos 4 couleurs EN MEME TEMPS !!11" avant de te claquer le pif, tu tiens LA perle rare.

Les astuces de chacal de la télé réalité

Parce que la colère, comme les gang bang, c’est plus sympa à plusieurs, arrange toi également pour qu’une partie de tes candidats aient des personnalités diamétralement opposées en couplant, par exemple, Adrien le végétarien avec Vladislav le boucher des Balkans, Gérard Depardieu avec un percepteur voir un progamer avec un fan de Call of Duty. Les possibilités sont infinies, l’important c’est qu’il y ait du conflit. N’oublies pas aussi d’ajouter à ta sauce un triangle amoureux, des relous et des gogo danceuse a gros boobs (non, on ne dit pas "stripteaseuse" dans ce métier, ça n’a rien à voir, les stripteaseuse se mettent nue tandis que les gogo danceuse se mettent juste assez nues pour avoir droit aux heures de grande écoute, suit un peu) histoire de varier les plaisir et éviter que tout le monde ne s’égorge dans les 3 premières minutes de tournage. Garde en tête que plus ils sont clichés, mieux ils passeront à l’écran et plus tes pigeons téléspectateurs s’identifieront à eux.

De toute façon, quel que soit ton choix final, tu vas voir qu’il est possible de rendre n’importe quel groupe d’idiot nettement plus intéressant qu’il ne l’est en réalité grâce au pouvoir de…



Champignon L’iXtrèmisation !!

Maintenant que ton équipe de champions est au complet et que tu as commencé à les filmer en train de s’affronter pour, par exemple, le pénis du Bachelor, tu vas vite te rendre compte que la plupart des gens, même triés sur le volet, sont aussi palpitant que la pousse d’un baobab commenté par doc gynéco après une anesthésie de la bouche (soit ennuyeux 99% du temps). Malheureusement, si tu ponds une émission made in chian, tu risques de devoir faire très rapidement une croix sur la douce chaleur procurée par l’épiderme de pauvres offert par ton costume trois pièces, alors que faire !!!? Pas de panique ! L’iXtrèmisation est là pour te sauver les miches !

Les astuces de chacal de la télé réalité

L’idée est simple. Imagine ce qu’il se passerait si tu faisais un film de ta vie en virant tous les moments chiants ? En gros, l’idée c’est que, plus tu passe de temps à filmer des mongolos et plus tu as de chance de grappiller quelques minutes intéressantes par-ci par là. Si tu colles ces quelques minutes intéressantes ensemble, même si ce sont des évènements qui ont lieu avec plusieurs semaines d’intervalles, tu donnes soudainement l’impression d’être face aux personnes ayant les vies les plus intenses (et stupides) de la terre. Bon, dans mon cas ça donnerait un court métrage épique de 2 minutes sur la fois ou je me suis levé pour aller chercher une pizza dans mon frigo et vu qu’il n’y en avait plus du je me suis effondré en larme bon sang, l’émotion est encore présente, je suis à deux doigts de m’effondrer :’( mais je suis différent, OK !

Les astuces de chacal de la télé réalité

C’est pourquoi, pour mettre toutes les chances de ton côté, tu vas étaler ton tournage sur plusieurs looooooongues semaines afin d’avoir un maximum de matière, tu pourras toujours prétendre par la suite que "l’aventure" s’est déroulée sur 3 jours seulement. En plus, ca a le double avantage d’habituer tes victimes candidats à la caméra et augmenter les chances qu’ils ne contrôlent pas chacune de leurs actions. Hé, attend ! Ne pars pas tout de suite caméra au poing jeune sauvageon. Il existe des techniques qui, couplées à l’iXtémisation, vont te garantir un pourcentage d’évènement intéressants nettement plus élevés qu’en laissant la nature suivre son cours. A commencer par…



Champignon Les confessions orientées

Histoire d’être sur d’avoir des choses croustillantes à montrer, le meilleur moyen reste de kicker le hasard dans les balls en orientant volontairement tes candidats. Ce petit miracle de chacalerie s’accompli lors des innombrables séquences "confession"/"interview" que toute émission de télé-réalité qui sent des pied se doit d’avoir.

Pour orienter les réponses des candidats, rien de plus simple, il suffit d’intégrer ce que tu souhaites entendre directement dans ta question en demandant, par exemple à Ursula, "Explique nous pourquoi John-Bob est un gros con ?" et autres "Tu ne trouves pas que Vulva est quand même une sale prostipute de findus ?". Tu peux même créer de toute pièces des embrouilles en rapportant des propos qu’un autre candidat t’aura "juré glairé" glissé à l’oreille "C’est vrai ce que dit Kevin-Bernard à propos d’un accident de santé que tu as eu plus jeune et qui t’a rendue "différente" ? Une transfusion de mercurochrome il a dit !".

Les astuces de chacal de la télé réalité

Une autre technique utilisé par la plupart des émissions de télé réalité dont le but est de gagner le droit de se prendre une cartouche par un beau gosse pour pousser les malheureuses perdantes à chialer comme si leur vie en dépendait s’appelle le "Omagad, qu’est ce qu’il vient de se passer ! C’est incrédibeul pas possib’ !!". Le principe est simple, tu prends la perdante en tête à tête pendant quelques minutes et tu lui demandes "Mais mais !! Qu’est ce qu’il s’est passé ?? J’en reviens pas que tu ais perdue, Bogôss arrêtait pas de dire qu’il t’aimait, EXPLIQUE MOIIIIII §§§ GNEU VEU COMPRENDRE §§". Plus tu auras l’air surpris de son éviction, mieux ce sera. La malheureuse, déboussolée, va alors se mettre à croire que sa victoire était possible et qu’elle s’est juste boitée à deux mètres du bol d’amour dans les fesses, la transformant à coup sur en émovauvaise-perdante (aka : je chiale et je met en doute la vertu des génitrice des autres concurrents). Magique !

Et si tout cela foire, tu peux toujours filer un texte à répéter à tes candidats mais il faut avouer que ça manque sévèrement de fourbasserie surtout que tu as un autre as dans ta manche… 



Champignon Le semi fake

Sous prétexte que tes caméras n’ont pas su capté la quintessence du crachat de John-Bob au visage de Vladislav-Tcheng excédé que ce dernier se vante sans cesse d’être "un champion de parachutisme ! La preuve, je zoome super vite sur google earth", tu peux leur demander de reproduire la scène. Bien sur, ce faisant, je t'encourage vivement à leur faire forcer le trait pour le rendre le tout plus spectaculaire alors lâche toi à coup de "on ne sent pas assez ta brisure interne John-Bob !! Plus de gros mots !!" et autres "Oh oui c’est ça, fais l’amour à la caméra Vladislav !! Mais qu’est ce que tu fais !! Non ! Range ça !! C’est une figure de style !! Quoi, nan spa moi la figure !! AIDEZ MOI !!". Oui, le métier de producteur de daube comporte quelques risques, tu es prévenu.

Les astuces de chacal de la télé réalité

Maintenant que tu as récupéré un patchwork de 2h de film "intéressant" (qui est synonyme pour "très con" dans ce métier) sur les 8000 que tu as tourné, il va te falloir mettre de l’ordre dans tout ça afin de créer, quasiment de toutes pièces, une histoire capable d’intéresser la ménagère. Et c’est à cet instant que les plus grosses astuces de chacal de la télé réalité interviennent !



Champignon Zi power auf zi narration

Contrairement à ce que beaucoup pensent, lire les émotions/langage corporel avec précision est un exercice très difficile, surtout avec le cerveau en erreur système pour supporter l’avalanche de crétinerie contenue dans ta daube. Du coup, pour teinter facilement n’importe quel scène avec l’émotion de ton choix, tout ce que tu as à faire c’est d’ajouter une voix-off qui décrira les scènes et autres évènements, influençant ainsi imperceptiblement leur contenu en prémâchant les conclusions des spectateurs. Prends cette scène par exemple :

Les astuces de chacal de la télé réalité

Cela fonctionne également en glissant les commentaires d’un des participant sur un autre candidat en même temps que l’action. Si les propos sont sympa ou méchant, cela teinte totalement la vision de la scène.

Les astuces de chacal de la télé réalité

Grâce à cette technique, il devient très simple de donner l’illusion d’une continuité. Les impressions et émotions que le spectateur doit voir, même la ou il n’y en a pas, sont directement prémâchés. Hélas, parfois, la simple narration ne suffit pas pour construire une histoire cohérente à partir d’un patchwork. A ce moment là, il faut sortir l’artillerie lourde avec…



Champignon Manichéisme à géométrie variable

Toute bonne histoire se doit d’avoir un méchant, ta bouse n’y fait pas exception. Batman a le joker, Luke Skywalker a un ancien émo devenu goth, Calimero une dépression et toi, bin, toi, heureux veinard, tu as le droit de choisir QUI tu veux parmi tes candidats pour ce rôle. Pourquoi ? Mais parce que tu as le pouvoir de faire passer à volonté n’importe quel membre de ta fine équipe pour le plus gros des blaireaux ou la plus gentille des licornes pétant des arcs en ciel de la terre et ce, uniquement grâce au pouvoir du charcumontage !!

Le charcumontage c’est l’art de "découper" et "réorganiser" un film pour donner un sens totalement différent de la source d’origine. Par exemple, dans ton cas, si tu veux qu’un de tes bozos passe loyal bon ou chaotique relou, tu ne conservera respectivement que les passage ou il apparait sous un bon jour ou ceux le montrant comme la petite catin qu’il est. Cette technique est imparable parce que TOUT le monde a des qualités et des défauts même moi, aussi incroyable que celui puisse paraitre *clin d’œil glauque pour mettre mal à l’aise et détourner l’attention* et après des gigazillions d’heures de tournage et d’épuisement, ça fini toujours par transparaitre d’une façon ou d’une autre. Tu n’as donc que l’embarras du choix.

Les astuces de chacal de la télé réalité

Avec cette technique, des conflits entre deux personnes peuvent même être bâtis de toute pièce. Après tout, même des amis se disputent parfois et, si on oublie de montrer leur réconciliation, on transforme d’un seul coup une amitié virile en rancœur tenace. Ouaip, un peu comme si on résumait une relation amoureuse de 10 ans en zappant tous les "gouzigouzi ma biquette d’amour" pour ne garder que :

  • "t’es qu’une grosse truie !!"

  • "comment tu peux le savoir, ton zgoueg minuscule m’a jamais faite couiner !!"

  • "Ah ouais !! Et c’est marqué quoi sur le mètre ruban !! 20 cm OK §§ NON JE NE TIRE PAS DESSUS POUR TRICHER ESPECE D’ESCROQUE !"

Comment ça cet exemple est étrangement spécifique ?? Je ne te permet pas !!

Pour ce qui est de choisir qui va être le méchant ou le gentil, tout dépend de ce qu’il se passe lors du tournage. Si une grosse dispute est initiée par Jean-Tchang par exemple, paf, tu peux le faire passer pour un vilain histoire de montrer que la dispute ne sort pas de du néant. Cela donnera une "unité" à ton histoire. Mais si ça ne t'arrange pas tu peux aussi ne présenter qu'un seul son de cloche pour transformer ta victime en coupable.

Les astuces de chacal de la télé réalité

La seule "règle" vraiment importante dans ton choix c’est qu’idéalement, il faut garder ton "grand méchant" jusqu’à la toute fin pour plus de suspense à deux ronds. Maintenant que le rôle de tes protagonistes est définie, il te faut une histoire à narrer et comme la réalité c’est vraiment surfait, tu vas bâtir des rebondissements/évènements de toute pièce grâce à…



Champignon La Frankensteinisation

Cette technique est bien connu des jaquettes de films/JV qui ont besoin de se faire mousser pour pas cher.

Les astuces de chacal de la télé réalité

La Frankensteinisation est une forme extrême de charcumontage qui consiste à découper des morceaux d’interview/témoignages pour recomposer des phrases complètes. Ce qui permet, par exemple, de sortir de son postérieur ce genre de choses :

Les astuces de chacal de la télé réalité

Avec une bonne égalisation du son, l’illusion est parfaite et redoutable d’efficacité, abuses en !! Pour encore plus d’efficacité, cette technique de fourbasse peut être couplée avec…



Champignon Les réaction shots

Les reaction shots ce sont ces passages dont les mangas raffolent (vous savez, quand les héros sont 15 contre 1 méchant mais qu’ils décident de la jouer fairplay en 1v1 avec les 14 autres qui se contentent de réagir à la baston, ce n’est pas comme si le destin du monde est en jeu bande d’incapables !!!) et qui consiste à balancer en gros plan la tronche de quelqu’un pour montrer sa réaction à un évènement en cours.

Les astuces de chacal de la télé réalité

Le soucis c’est que, si tu veux que ta déjection télévisuelle ne te coute pas un rein de somalien, tu ne peux pas avoir une caméra qui suit en permanence chacun de tes candidats et c’est pourquoi tu vas devoir feinter en repompant n’importe quel extrait qui colle, peut importe la chronologie. Tu veux une tronche de type étonné ? Bim, tu sors un extrait ou Marcel-Edmond entend un mot de plus de trois syllabes ! Besoin d’un type terrifié ? Paf, tu ressors la fois ou Jean-Tchang s’est rendu compte qu’il respirait en mode manuel ! Une duckface ! Tu vas sur facebook ! Pas grave si personne n’a vraiment réagit comme montré à l’écran, combien de fois devrait je te dire que ce n’est pas comme s’il y avait le mot "réalité" dans télé-réalité !!

Les astuces de chacal de la télé réalité

Ce genre d’incrustation permet, par exemple, de faire passer un type pour un gros enfoiré en montrant son regard vide de poulpe mort pour faire croire qu’il ignore volontairement son interlocuteur. Les possibilités sont infinies et, pour encore plus d’efficacité, tu peux ajouter un seau de…



Champignon Musique et bruitages

Le cinéma l’a prouvé, la formule parfaite pour faire chialer est indubitablement : Animal mourant + Violon non je *aie* !! Mais combien de fois vais-je devoir répéter que je ne te traite pas de pénis !!??. Vu que tes candidats, malgré leurs poils aux pattes, peuvent difficilement se faire passer pour Fluffy le chien mignon, tu vas devoir te contenter de la musique pour parvenir au même résultat. Comme pour la narration, tu peux teinter n’importe quel scène avec la musique appropriée. Deux personnes qui marchent ensemble, bim, musique romantique et son tamisés et tu donnes soudainement l’impression d’un rendez vous entre amoureux !

Les astuces de chacal de la télé réalité

Tu peux également utiliser des bruitages pour "renforcer" des scènes comme un "POIN POIN POIN" après une blague pourrie, un disque vinyles qui saute pour appuyer un "accrochage" voir carrément des bip judicieusement placés pour faire croire à des insultes ("T’es vraiment qu’un fils *BIP* va n*BIP* ta mère" > "T’es vraiment qu’un fils indigne, vas nourrir ta mère"). Si on reprend la scène romantique précédente, si les deux "amoureux" s’isolent hors caméra tu peux pimenter le tout en ajoutant quelques bruits de sussions pour donner l’impression qu’ils euh… qu’ils collent des timbres, oui, voilà !!

Les astuces de chacal de la télé réalité



Champignon Conclusionnage

Voilà, tu as toutes les clés pour concevoir un grosse émission de télé réalité de mayrde. Il ne te reste plus qu’à réaliser un combo gagnant de toutes ces techniques. Charcute tes 6000h de film, verse y quelques litres de super méchants, 600gr d’engueulades conçue à partir de trois bout de ficelle et d’interview bidonnées, ajoute un zeste de musique et de narration pour éviter à tes spectateurs de réfléchir à ce qu’ils sont censé voir, touille quelques minutes et BOUM ! Te voilà avec des heures et des heures de daube à succès basée sur l’ingrédient le plus inépuisable de l’univers : la bêtise humaine.

Les astuces de chacal de la télé réalité

De rien.

|

zOMG !1 Il y a d'autres pages: 1 sur 2 - Page suivante