Critiquage de films - Nioutaik, le blog de l'inutile indispensable totalement... indispensable !
titre

zOMG !1 Il y a d'autres pages: 1 sur 1

jeudi 28 février 2008

30 jours de nuit : La critique pourrie


28 02 2008
30 jours de nuit

Histoire de varier un peu les plaisir et les trucs nazes ma voix intérieure m'a suggérée aujourd'hui que *Tu pourrais essayer de faire un billet critique de film espère de sale faignasse dégénérée qui sens la moule rance des fesses !!??* (oui ma voix intérieure a le syndrome de la Tourette *Et elle t'encacate bien fort surtout oui !!!* Comme vous voyez c'est pas facile à vivre tous les jours :'( ) Vu que j'essaie d'éviter de contrarier ma voix intérieure je me suis dit *Pas bête sale sac a vomi je vais essayer ça et puis c'est l'occasion de changer un peu !* et c'est ainsi qu'est né ce billet et cette introduction moisi ...

Champignon 30 jours de nuit : La critique pourrie

30 jours de nuit c'est l'histoire d'un petit village en Alaska qui a le malheur d'être trop près de chez les esquimaux du coup il se tape un mois complet de nuit tous les ans (d'où le titre du film didonc !). L'ennui c'est qu'un mois de nuit ça a la fâcheuse tendance à pourrir le bronzage mais aussi à attirer un troupeau de vampires bien décidé à grailler à l'oeil sur le dos des habitants, dur dur ! Enfin bref, rien de tel qu'une bande annonce pour mieux comprendre le principe :


Il faut avouer le concept de base en a dans le froc, une ambiance polaire glauque en huis-clos à la "Thing", des vampires "modernes" qui ont bien la rage (en même temps ils glandent pendant tout le reste de l'année normal qu'ils soient en forme ces idiots) ça promettait un survival sympathique qui aurait bien pu être le 28 jours plus tard des suceurs de sang. Malheureusement, ça c'était sans compter sur un travail d'adaptation merdique que seuls les grouillots d'Hollywood savent faire, au final on se retrouve avec un truc qui ressemble vaguement à un épisode version longue de Buffy contre les vampires qui aurait été vidé de tous ses personnages charismatiques, c'est triste T_T !

Le désastre commence dès le casting, apparemment les mecs de la boite de production voulaient absolument une tête d'affiche pour égayer un peu leur film mais comme ils n'avaient pas assez de sous ils n'ont pu se payer que Josh Hartnett qui incarne le shérif héros du film. Aaaah, Josh Hartnett, quel talent, on a l'impression qu'il passe tout le film avec une forte envie de pleurer et quand il n'a pas l'air triste il a l'air bête ! Même que parfois il s'énerve et qu'il va jusqu'à froncer les sourcils, on s'y croirait.

Josh Hartnett 30 jours de nuit

Histoire qu'il ne soit pas tout seul dans sa détresse artistique Josh Hartnett est affublé d'une femme pompier (une pompière ?), Melissa George, qui s'avère être à peu près aussi utile qu'un pet de pangolin dans un réacteur nucléaire vu qu'elle passe son temps à se mettre en danger pour que le héros vienne la sauver, et comme en plus elle à quasi tout le temps un air consterné/niais plaqué sur le visage le spectateur ressent autant d'empathie pour son sort qu'un Ninja pour ses victimes ! En bonus, miracle du scénario bidon, cette pompiètte est l'ex de notre brave héros ce qui permet dès les premières minutes du film de savoir qu'elle survivra jusqu'à la fin et qu'elle finira par retomber amoureuse du gentil Shérif, il y a pas à dire les scénaristes d'Hollywood savent nous surprendre, à croire que le film a été fait pendant leur grève.

Melissa George 30 jours de nuit
Version alternative bonus de cette image à découvrir en cliquant ici ^^

Melissa George 30 jours de nuit

En plus de ces personnages on a le droit à des personnages secondaires tous plus clichés les uns que les autres comme le frère du héros qui sert à rien à part chouiner (probablement pour ajouter de l'intensité dramatique, allez savoir), l'ermite un peu bourru qui finira, personne ne s'y attendait, par se sacrifier pour sauver tout le monde (d'ailleurs pour se sacrifier il fait sauter une boite pleine de batons de dynamite posée a ses pieds ! L'explosion est monumentale mais ce gland là n'en meurt même pas par je ne sais qu'elle miracle de l'incohérence scénaristique. C'est finalement un vampire qui l'achève, coriace le salaud), le lâche qui fait chier tout le monde et surtout, mon favori tellement il est caricaturale : Le "prophète" !

Le prophète c'est lui :

30 jours de nuit

En gros c'est un gars qui aide les vampires en sabotant les communications de la ville, il se fait capturer au début du film par le héros juste pour pouvoir balancer des phrases qui servent à rien mais qui font bien pour la bande annonce du genre "Ils arrivent", "Ils sont tellement imba qu'ils vont vous owned la face" et autres "Ne mets pas tes mains sinon tu vas te faire pincer très fort" ! L'acteur qui l'incarne surjoue à mort tout en ayant l'air de franchement s'emmerder et ça croyez moi c'est pas facile à faire. A noter qu'il a les cheveux longs et les dents sales comme tout bon prophète de l'apocalypse qui se respecte.

Et tout ça ce n'est que pour les humains, du côté des vampires on a encore plus lourd avec le fameux chef des vampires ! Admirer donc :

30 jours de nuit

30 jours de nuit

Je sais pas vous mais il me fait plus penser à un contrôleur des impôts qui devrait se grouiller d'aller voir un dentiste qu'à un vampire surpuissant ! En plus de ça il passe tout le film à grogner, à agiter bêtement sa mâchoire et à déblatérer des trucs en langue vampire du style "C'est nous qu'on est trop les plus forts", bref il fait une belle paire avec le prophète. Pour parachever son ridicule il finira par se faire buter, normal on est dans un film gros budget les méchants ne peuvent pas s'en sortir saseraytroporhib, de façon lamentable par le héros d'un super coup de poing dans la bouche oO Il ne manquait plus qu'un "Tiens dans tes dents mécréant" pour atteindre l'apothéose.

En plus d'être affublés d'un chef aussi charismatique qu'une limace sous calmants les vampires ne sont pas gâtés dans ce film :

  • Ils meurent non pas d'un pieu dans le cœur mais décapités ! Merci pour le respect de la mythologie Vampire à se demander si les scénaristes avaient pas un coup dans le pif et pensaient que les méchants étaient des zombies. Remarqués vu la mollesse de leur jeu on peut comprendre la confusion par moment.

  • A chaque fois qu'ils sucent du sang on dirait qu'ils ont une crise d'épilepsie tellement ils gigotent dans tous les sens, j'en suis arrivé à craindre pour leur santé les pauvres :'(

  • Les vampires sont cons, ils sont censés vouloir tuer tout le monde mais ils ne gardent aucun des points stratégiques de la ville (magasin/commissariat/centrale...), ils préfèrent se toucher tranquillement la nouille sur un toit paumé et attendre que le jour arrive.

  • Lorsque le héros fait une diversion pour aider les autres glandus de survivants il ne vient à l'esprit d'aucun de ces vampires si supérieurs qu'il est en train de leur faire une vieille feinte ? C'est sur c'est parfaitement logique qu'il se mette à brailler comme un gland en pleine rue alors que jusque là il se faisait aussi discret que possible...

Remarquez heureusement que les vampires sont lamentables parce que les survivants en face n'ont pas l'air d'avoir la lumière dans toutes les cases non plus, on a l'impression qu'ils passent tout le film à se mettre volontairement en danger en voulant aller sauver tout le monde même quand c'est clairement un piège. Prenons un exemple véridique pour illustrer la nazerie de la chose :

30 jours de nuit

Et devinez ce que le héros fait ??? Ouiiii il tente d'aller la sauver même si c'est paumé d'avance et qu'il sait pertinemment qu'il va se jeter dans la gueule du loup (en plus il n'y arrive même pas, bravo la lose) ! Et ça c'est un seul exemple, tout le film est du même tonneau du début à la fin. Spéciale dédicace à la petite fille qui ne sert à rien du tout de tout le film et qui apparait comme une envie de chier à 10mn de la fin juste pour mettre en danger l'héroïne qui ne va pas pouvoir s'empêcher d'aller "sauver la pauvre petite fille choupinoute en courant connement au milieu de plein de vampire parce que ça se fait pas de laisser mourir des piti nenfants !!" ! Change pas, t'es inutile mais je t'adore :

30 jours de nuit

Bref, vous l'aurez compris, 30 jours de nuit ne casse pas des briques, loin de là, malgré quelques points positifs comme certains maquillages bien réussis (la "femme" du chef des vampires est assez flippante dans son genre), certaines scènes assez cruelles qui laissent un bon malaise et deux trois effets spéciaux bien exploités, pour le reste on sent que la grosse machinerie Hollywoodienne a fait son œuvre avec des personnages trop héroïques et lisses, un scénario des plus prévisible, des incohérences en veux tu en voilà et un combat final granguignolesque complètement ridicule.

Et pour faire comme si c'était vachement sérieux je lui met une note, boostée aux champignons Mario bien sur :

Note : ChampignonChampignonChampignonChampignonChampignonChampignonChampignonChampignonChampignonChampignon (3/10)



Bon, avant que vous me caillassiez en commentaire je tiens à dire que cette critique n'est que mon avis personnel, les goûts et les couleurs toussa toussa, que je peux parfaitement comprendre que l'on ait aimé ou du moins apprécié ce film, que le fait que je l'ai trouvé nul n'implique pas que je trouve nulles les personnes qui l'ont aimé (Je précise parce qu'on prend souvent trop personnellement ce genre de critiques. J'ai moi aussi une tripoté de films que beaucoup trouvent lamentables mais que j'adore ^^), etc ...

Et sinon j'en ai bien chié pour arriver à faire une critique à peu près construite sans trop partir dans tous les sens résultat je ne suis pas totalement convaincu par ce billet alors votre avis m'intéresse beaucoup pour améliorer (ou pas) la chose :) (en clair ça veut dire "lachez un ptit com PLIZZ")
zOMG !1 Il y a d'autres pages: 1 sur 1