Invités - Nioutaik, le blog de l'inutile indispensable totalement... indispensable !
titre

zOMG !1 Il y a d'autres pages: 1 sur 1

mercredi 23 avril 2008

Billet invité : Le japonais pour les nuls


23 04 2008

Nioutaik is back après encore 4j de blackout dû a une gestion des DNS foireuses par 1&1, normalement tout est de nouveau rentré dans l'ordre (pour combien de temps ?) et le transfert du nom de domaine est en bonne voie alors ouf !! Pour la peine je publie le billet invité en avance, c'est la fête youpi tralala cotillons :

Ah, le japonais, quel pays fascinant et souvent bizarre pour nous autres pauvres occidentaux, heureusement aujourd'hui Masa se propose de nous sortir de notre ignorance crasse, qui part mal même en frottant, avec un billet sur le thème du Japon et plus précisément du langage tout bizarre qu'ils parlent, enjoy :



Salutations !

Je m’appelle Masa et je vais vous introduire (ça commence bien) dans le monde du Japonais ! Cet article est complètement désordonné mais j’ai tant à dire que je ne peux pas me contenir plus longtemps, dites moi ce que vous avez aimé après coup et ce qui vous intéresse en particulier, et je pourrai vous en apprendre plus sur ce curieux pays. Comme vous l’avez surement découvert en lisant les articles de Nioutaik, vous savez qu’au Japon on ne fait rien comme les autres, et les principales préoccupations sont :

  • Rester en contact avec ses choupinoukawaiicoupaings par téléphone 24/7/365

  • Se loger à 4 dans 12.84m² (et oui figurez-vous qu’au Japon l’espace vital est estimé à 2 tatami par personne. Le tatami est une unité complètement idiote (1.8x0.9m² de mémoire) mais si comme beaucoup d’occidentaux le Japon vous fait rêver, entraînez-vous au dôjô près de chez vous en avance

  • Bosser sans risquer le karôshi (le karôshi reste la seule mort digne au japon, par surmenage – les films mentent, les gens qui se suicident sont considérées comme des lâches)

  • Manger des légumes (eh oui méfiez vous une pastèque coûte entre 50 et 10000€), manger de la viande de bœuf 1 fois par an (2 mois de salaire)

  • Trouver une femme qui voudra bien d’eux (1/5 des hommes japonais déclarent être puceaux à 40 ans, le chiffre doit être plus important encore, conclusion les femmes jap’ sont des radasses qui tolèrent même pas les moches c’est triste), trouver un homme qui nous traitera pas comme une bobonne (passés les 25 ans une femme n’est plus viable et si elle se marie c’est forcément risquer de tomber sur une malade des « boyaux de la tête », c’est culturel)

Alors puisque vous avez sûrement envie de faire un tour au Japon un de ces jours (ou pour y vivre hahaha bande de tarés), je vais donc rédiger un cours concis pour bien cerner l’univers dans lequel vous allez plonger.

Tout d’abord, pour compter vos sous, sachez que rien que pour vous prendre le chou, la base n’est pas le millier mais la myriade (gnié ??). Pour nous : 1 million = 1 000 000. Pour eux : 1 million = 100 0000. Pour des nombres ronds comme ça c’est nickel, mais pour des montants à la con ? Ben c’est le bordel complet, rien de mieux pour pédaler dans le mélange de pinceaux, chaque unité n’ayant aucune logique, vous allez voir. Je ne vais pas rentrer dans le détail mais prenons un salaire convenable, environ 3000€, soit à la louche 47700 Yen (prononcer ènne parce que sinon ça sonne chin’tok et les Jap’ n’aiment pas les Chin’tok’s vous devriez le savoir). Il faut donc faire bien gaffe parce que c’est 4 myriades + 7 milliers + 7 centaines ce qui donne : Yon man nana sen nana hyaku VS quarante-sept mille sept cent. Bon niveau longueur dans cet exemple à la con, ça ne marche pas mais je vous assure que c’est trop n’importe quoi !!11 Demandez donc à des étudiants qui ont fait jap’ à l’université ils vous le diront, perso à l’époque on y avait passé 3 semaines et c’était pas encore clair pour certains (faut dire qu’il y a de ces glandeurs, ne me regardez pas comme ça !!11)

Sachez aussi que pour compter quoi que ce soit, vous devez connaître le « compteur » correspondant, appelé aussi le « spécificatif numéral ». Ca permet de compter par exemple les gens, les voitures, les animaux à pattes courtes ou à long nez, ou les poilus et pas poilus, ou pour compter les objets plats et longs genre chemises et feuilles, mais pas des bouquins, oh non surtout pas ! Enfin bon je crois qu’il existe dans les 400 compteurs différents qu’il faut connaitre absolument par cœur si vous ne comptez pas vous ridiculiser en confondant le compteur de calculatrices graphiques avec le compteur de rouleaux d’algues à maki ! Evidemment c’est absolument truffé d’exceptions à la con, et si vous ne faites pas un japonais parfait je vous garantis que les japonais ne feront pas d’efforts pour vous comprendre et beugleront (en japonais) un équivalent de « niéééééé kek’st’asditbouffon !??? » en ayant l’air poli et gentil, toujours. Ah oui et hors sujet, chez Nioutaik on aime les complots internationaux eh bien on en tient un là ! Les japonais ont la réputation d’être serviables et gentils mais c’est vraiment les pires carnes, au niveau moral ! Ne croyez jamais ce qu’on vous dit, ceux qui pensent le contraire se sont faits rouler, c’est un complot international je vous rappelle nom d’un chien suivez un peu !!!11

Bref (et c’est une sugoi transition), pour dire 1 chien on est obligé de dire : « chien 1 petites pattes », et pour dire 2 voitures on dit « voiture 2 machines à roues ». Les linguistes diront que ça donne un sens + une image, mais je pense que tout le monde sait que les voitures ont des roues (sauf les pédalos/voitures volantes des pangolins de l’espace mais ça mérite un autre article), et que les chiens ont des pattes. Je vois déjà les titilleux débarquer avec leurs gros sabots plein de boue : comment qu’on fait avec les chiens à pattes longues ou pattes courtes ? Réponse : on s’en fout ! Les longues pattes c’est genre pour les chevaux, éléphants, rhinocéros (petites pattes proportionnellement mais au Japon on s’en fout de tout et on se prend la tête pour des concepts absolument incroyables). Pour compter les coréens c’est le même compteur que pour les animaux à petites pattes, les Japonais détestent les Coréens mais personne n’ose vraiment le dire (Cf le complot). Juste pour revenir sur la Corée, sachez que c’est le pays le plus ridiculisé du monde. Non seulement ils se sont systématiquement faits piller tout au long de l’histoire, à qui on colle une réputation de peuple de bouseux soumis, et en plus la Corée, qui devrait officiellement s’appeler Corea, a été renommée Korea, devinez pourquoi ? Parce que sinon c’était devant le Japon dans l’ordre alphabétique des nations (véridique, les salauds sont durs entre eux ça rigole pas).

OK alors maintenant, on va rentrer concrètement dans le japonais en lui-même, attention les yeux. Vous avez besoin de 5 mots/expressions en tout et pour tout pour survivre. Les puristes me pardonneront la transcription abominable pour kikoolol/noobs :

  • Sugee ! > Génial ! (prononcer « souguéé » grosso modo)

  • Uméé ! > Trop bon !

  • Uso ! > Tu déconnes !!11

  • Ii né ! > Ok ça me paraît bien !

  • Yabéé ! > Ca va pas le faire !

  • Ikoo ka ? > C’est pas le trou mais le tampax, on y go ?

Vocabulaire spécial langage SMS parce qu’au Japon ils rox trop du poney leurs portables :

  • 084 > bonjour (O + 8 = ha(chi) + 4 = yo(n)) ce qui donne > ohayo, qui veut donc dire bonjour

  • 39 > merci (3 = san + 9 = kyuu) > sankyuu > Thank you

  • 20 > cadeau (fu peut vouloir dire 2 + 0 = rei, ce qui donne : pure(zento) > present > cadeau ; Eh oui le langage SMS c’est super développé vous croyez quoi xD

  • <3 > cœur

Et après bah il y a toute une ribambelle de smileys utilisant des caractères japonais, en voici quelques uns spécialement « illustrés ».

|_ _
|・ω・) .。oO( quel gayzou ce CerberusXT )
|⊂ノ
|-J
( ´・ω・) Tu sux du poney CerberusXT
(つ ノつ
(_)_)
(ノ ‘_‘)ノ⌒● Tiens une cacahuète ©erberus XT
(ノ・∀・)ノ=● Retourne jouer au bowling, nb
        _ _
   /⌒ヽ ( ・ω・) Retourne te torcher CerberusXT, gros péon
   {   .( ⊃⊂ノ   ___
   ヽ  (__⌒ワ')  (三(@
    に二二二)
     _)   r'
    └───

(Note de Cerb : Mais euh T_T)

Sachez que c’est le vocabulaire de l’étudiant moyen alors vous allez vous en sortir et si vous partez en voyage, surtout achetez un polaroïd et prenez en photo tous les objets ou endroits où vous voulez aller, c’est toujours plus simple et économique avec des images, tous les experts marketing vous le diront et au Japon ils s’y connaissent en pub vous pouvez me croire. Pour les fous furieux qui veulent vraiment masteriser le japonais, il n’y a pas 36 solutions, il vous faut environ 15 caisses de Red Bull™ par semaine, un budget en manuels d’environ 8000 euros par mois. Pensez à acheter directement des lunettes en cul de bouteille car vous n’y verrez plus rien à force d’essayer de lire les caractères. La valeur principale : le travail ! Comme vous le savez, le travail est une vertu, et comme on dit en japonais : « vertu » wa bitoku ! (vous pouvez regarder dans le dico les médisants >_<)

Un autre élément de la plus haute importance : la transcription des mots étrangers. Les premiers pays occidentaux sont la hollande (pour les médocs) et le Portugal (pour les mousquets parce que y’a trop trop trop de chinois ils pouvaient rien faire dans les face à face, les japonais ayant un avantage tout de même : les dents de requin typiques de l’île), et en gros les personnes qui ont enseigné leurs langues aux japonais étaient sourds, aveugles et muets, et ne parlaient qu’en faisant des grognements, parce que franchement quand on voit le résultat en japonais ça fait peur.

Exemple : pantalon se dit « zubon ». Zubon vient du français > Gné ?? En fait ils ont confondu JUPON et pantalon, et JU ils peuvent pas prononcer ils ont tous un problème de glotte ou chais pas, du coup c’est devenu ZU, et PO c’est trop dur aussi, donc BO.

Exemple affligeant : Arnold Schwarzenegger (en plus d’être un nom de raciste, c’est la plaie à écrire en français alors en japonais ça donne si je me goure pas et ça risque d’être le cas) : Arunoorudo Shuwaajeneggaa. Le problème c’est qu’une fois transcrit en japonais, c’est impossible de faire le retour en arrière, du coup ils orthographient n’importe comment genre Alnôldo Shwajenigger, et TOUT LE MONDE S’EN FOUT, CA NE CHOQUE PERSONNE (moi perso je suis shocked dans mon corps).

Quand à l’ordre des éléments, c’est absolument n’importe quoi. EXEMPLE : « Je n’ai pas pu acheter de lait parce que j’ai oublié mon porte monnaie. » Porte monnaie COD oublié parce que, lait COD acheter le fait de SUJET je n’ai pas pu était Trop n’importe quoi l’ordre !!!11 Quand je mets COD ou SUJET, c’est des « particules » qui vont indiquer quel truc est sujet et quel truc est COD, je vous épargne les détails mais retenez juste que ces mots ne veulent rien dire et qu’ils font juste chier les étrangers, et pour les « gentils » japonais c’est une source de moqueries inépuisable.

Bon alors du coup, peut-être que comme moi, ça vous a vraiment super VNR les veines du front de découvrir le « poteau rose » par rapport aux Japonais, voici quelques insultes méga classes (comme toutes les insultes) :

  • Baka (la plus connue des kévins) : crétin

  • Ahoo (dans Ranma ½ vous savez, quand le corbeau vole dans le ciel avec les petits points, il crie « ahoo, ahoo, ahoo » ce qui veut dire « débile, crétin, idiot », maintenant vous savez pourquoi il y avait ces scènes débiles ^^)

  • Kusoyarou : l’équivalent de motherfucker en gros

Là c’est du très classique mais sachez qu’au Japon quasiment toute la société est basée sur l’humiliation (et c’est très inquiétant, regardez donc les émissions vous comprendrez vite, vous ne devriez pas trop en rigoler des fois, parce que le phénomène attaque en France aussi :s) Donc la plupart des vraies insultes portent sur le physique, le statut, la famille, j’y connais un rayon en argot et je dois dire que c’est en japonais que les insultes sont les plus hardcore, ça fait mal au moral et faut que ça saigne et que ça dégouline par tous les pores en gros ! Par exemple si vous appelez une nana « hotaru », qui veut dire luciole ça peut paraitre joli mais en fait, il faut pas (sauf si c’est son prénom œuf corse) ! En gros c’est comme la traiter de pute, parce que les motels ont des néons lumineux clignotants, comme des lucioles. Pas facile la drague hein : / Aussi une remarque générale, il n’y a pas de respect pour les anciens quand il s’agit d’insultes ! Genre Sukebe jijii, qui est vraiment abominable, littéralement ça veut dire vieux dégueulasse, mais il y a la notion de pédo qui attend les gamines dans les parcs… (Pedobear vient d’où à votre avis…) Dans le même genre, pour les filles on peut les traiter de barricades (oui oui xD) qui est l’équivalent de salope, une allumeuse de bit* à cause d’un film qui avait fait scandale. Fille facile c’est « saseko-chan », un nom gentillet pour dire « Mademoiselle qui se laisse faire ». Pour les gars, yari-o (celui qui se tape tout ce qui bouge même les ultimEEEEITHONS rouges du grand nord).

Il y a une insulte que je trouve rigolote aussi mais faites attention à pas vous faire décapiter avec les dents après ça, dites « oyako donburi », le donburi est un plat à base de poulet et d’œufs (oya veut dire parents et ko, enfant), en gros ça veut dire que le mec couche avec sa femme et sa fille, enfin ça peut aussi être pour la mère qui couche avec son fils, et c’est assez glauque comme insulte, en plus c’est la honte si c’est en public. Vous aurez l’avantage d’insulter à la fois le mec, mais sa femme pour se taper un loser comme lui, et même sa fille qui n’a rien demandé pourtant, d’être une saseko-chan (si c’est son prénom en plus, OMAGAD oO). Pour les hommes, vous pouvez en traiter un d’aokan (aotenjô : paradis, ciel bleu), et kan (viol), en gros c’est pour traiter un mec de voyeur/violeur dans les parcs. Pour vous les geeks/nerds, attention au japon n’allez pas crier sur les toits que vous êtes un Otaku parce que ça fait clairement pauvre type, si on vous traite de Wota ヲタ, vous pouvez le prendre mal. En général l’image visuelle (comment ça euphémisme) associée au terme Wota c’est le nerd qui vit avec des poupées grandeur nature, qui collectionne les statuettes de tout et n’importe quoi et qui généralement est sale et idiot. Sachez aussi que si vous dites que vous regardez plein plein d’animes, on risque vraiment de vous prendre pour un abruti fini, à moins que vous ne parliez à d’autres otaku natifs, eux. Il y a une vraie différence entre l’otaku occidental et le natif alors vous êtes prévenu(e).

Et quand un gros lourdaud vient vous prendre la tête, sortez lui le grand jeu, et roulez à mort les R pour que ça fasse bien dangereux !!!11 オイオメエ!!何言ってるくそやろう!豆腐のかどに頭をぶつけて死ねええやっろう!俺はオメエを殺せえよオ! Oi omeee ! Nani itteRRRu kuso yaRRRoo ! Toofu no kado ni atama o butsukete SHINEEE yaRRRooo ! ORRRe wa omeee o koRRRoossee yo ! Hé toi, kes tu dis là fils de pu** ! Fous toi donc la tête au cul et crève, taré ! J’vais te buter ! (PS : tôfu no kado ni atama o butsukete shine veut dire littéralement : cogne toi contre un bloc de tofu et crève xD trop n’importe quoi mais c’est rigolol comme j’aime, mais en japonais ça rend pas aussi méchant c’est pas drôle du coup :/) Si le mec ne se débine pas sortez le cran d’arrêt mais normalement pas besoin, c’est tous des fiottes en général. Et c’est pas une bonne idée de faire le style Bruce Lee, tous les asiatiques sont des dieux en arts martiaux et volent dans les airs alors c’est pas gagné si vous engagez une bagarre.

Je ne vais pas trop m’étaler sur le sujet mais si ce sujet vous a intéressé et que vous voulez MOOAAAARR infos débiles sur le Japon, avec un thème précis, je peux vous faire un speech moins bazardique. Que les fleurs de cerisier vous transportent de l’autre côté du tunnel et puissent vous apporter l’inspiration (et non pas, que puissiez vous prendre une grande inspiration avant que le cerisier ne se transporte dans votre tunnel, faites gaffe à l’ordre des termes c’est tout à l’envers en jap’)

PS : si vous prenez l’apéro NE DITES PAS TCHIN TCHIN, ça veut dire « bite bite » en japonais xD Dites Kanpai !



Aligato je sais plus quoi Masa, que les démons célestes des 6 plans infernaux chantent des louanges jusqu'au prochain big bang !! C'était vraiment très intéressant et bourrée d'une belle ironie qui fait des guili de joie dedans le corps :p

samedi 12 avril 2008

Billet invité : Guide du Troll


12 04 2008
guide du troll

Comme aujourd'hui j'ai décidé de me toucher la nouille ("Encooooore ??!" Oui mais aujourd'hui c'est une Lustucru !) je vais faire mon sale esclavagiste et faire bosser un généreux lecteur ! Ce généreux lecteur se nomme Sengriff et vous propose, en complément du billet "comment remporter un débat sur internet en utilisant des techniques de blaireau", de tout vous expliquer sur le trollassionage (ou l'art d'être un boulet), vous allez voir c'est parfaitement inutile donc totalement indispensable :



Champignon I/ LES PRINCIPES

guide du troll

Vous en avez assez d'être sérieux ? Un newbie de la pire espèce vous agace ? Vous avez envie de rire ? Ce guide est là pour vous ! Il tentera en effet de vous apprendre à troller avec efficacité. Pour commencer, une petite définition made in Wikipedia :

« Sur les réseaux informatiques, notamment Internet et Usenet, on utilise le terme troll pour désigner une personne, ou un groupe de personnes, participant à un espace de discussion (de type forum), qui cherche à détourner insidieusement le sujet d’une discussion pour générer des conflits en incitant à la polémique et en provoquant les autres participants. »

En clair, le troll est un individu de la pire espèce, vil et étroit d'esprit, qui agresse les autres participants et pourrit des forums en détournant des sujets... que veut le peuple ? Je sens vos regards hostiles se porter sur moi : certes, le troll n'est pas quelqu'un d'aimé sur les forums. Mais si vous avez déjà regardé avec amusement des personnes respectables s'enflammer à cause d'un simple message, il est peut-être temps de passer du côté obscur de la force. Mais en avez vous les capacités ?

Tout d'abord, il faut être prêt à lancer un troll. N'ayez pas de remords. Pour cela, autant troller à un endroit que vous n'aimez pas, mais ceci risque de troubler votre réflexion et de vous transformer en un vrai personnage haïssable. Plus sérieusement, tentez plutôt d'agir dans un endroit que vous ne connaissez pas, ainsi, pas de réputation à salir ! Le seul inconvénient de la méthode, c'est que vous n'allez pas pouvoir avoir la joie de voir l'utilisateur respecté se salir à vous incendier, pour la simple raison que vous ne le connaissez pas ! Ainsi, il faut mesurer les avantages et les inconvénients de chaque méthode.

Vous devez pouvoir rejoindre l'académie française (ou pas). Je veux dire par là que plus votre connaissance de la langue française sera impeccable, plus vous pourrez corriger vos interlocuteurs, attaquant sur la forme plutôt que sur le fond. Les tournures particulières sont excellentes pour ça :

  • Autant/Au temps --> Au temps est la « bonne » orthographe

  • Après que je sois --> Après que je suis (oui, moi aussi ça me fait bizarre)

  • Ressurgir/Resurgir --> les deux sont acceptées

Mais faites attention, car si vous tombez sur un duelliste aussi aguerri que vous dans ce domaine, ne tentez plus de correction car elles risquent d'être décortiquées. Au-delà de ça, vous ne devez pas vous permettre d'erreur de base, même de frappe. Vous devez frustrer vos adversaires en les empêchant d'utiliser les mêmes piques viles que vous.

Vous devez être imaginatif et avoir la « tchatche », comme on dit. Vos arguments devront être nombreux ; la qualité n'est pas obligatoire car vous AVEZ raison après tout. N'arrêtez pas d'en sortir à tout va, sortez les phrases de leur contexte, balayez les contre-arguments d'un simple « lol » et d'une simple phrase méprisante avant d'expliquer à cet idiot qui n'est pas d'accord avec vous qu'il a tort à cause des règles élémentaires du monde (voir paragraphe suivant). Rembarrez tout le monde à tout va mais provoquez aussi tout le monde, vous avez besoin d'interlocuteurs.

Vous devez ETRE CONVAINCU de votre suprématie. Les débiles qui vont contredisent, vous leur brisez le cœur, les tuer, les fracasser et jeter chaque morceau dans un brasier, ça doit être douloureux mais ils ne doivent pas être heureux pour vous. Vous êtes le meilleur, le plus fort, le plus intelligent, et vous détenez la vérité absolue (mais après tout, pas la peine de s'en convaincre, comme c'est vrai !). Vous contredire est un pêché capital. Résumons ça en deux règles :

  • Axiome 1 : Vous avez toujours raison.

  • Axiome 2 : Si vous avez tort, référez-vous à la règle 1.

Ça y est, vous avez l'état d'esprit pour troller !



Champignon II/ TROLLER

guide du troll

Vous avez déjà les bases... Maintenant, passons à l'explication sur le terrain !

Champignon 1) Deux solutions

Pour commencer, troller est un choix entre deux possibilités. Globalement, l'une est plus libre que l'autre. Voici un classement à l'arrache pour faire genre que ça a été étudié :

  • Engager un sujet déjà existant :

    • Moins repérable par les modérateurs (+2, votre troll durera plus longtemps)

    • Il est jouissif de gâcher irrémédiablement un sujet (+1 à +2 selon la qualité de celui-ci)

    • Il faut avoir une occasion pour le lancer (-2 à 0, cela exige de vous une connaissance de la cible mais il existe des pains bénis)

    • Taux : 2

  • Créer un sujet :

    • Vous faites partir votre troll de zéro (+2, vous pouvez choisir le thème avec précision)

    • Vous pouvez faire votre troll quand vous voulez (+2 car vous pouvez le faire au gré de vos envies sans trop de recherches)

    • Il est moins discret (-1, car cela peut être détourné (titre moyennement racoleur, contenu plus politiquement corrects, sections peu modérées etc))

    • Vous devez choisir votre thème en fonction du forum (-1)

    • Taux : 2

Comme quoi, les deux techniques se valent. Je déclinerai principalement les techniques pour la première méthode, parce que c'est comme ça, mais j'expliquerai également comment les adapter à la seconde.

Champignon 2) Choisir une cible

Troller, c'est déjà choisir un bon sujet pour le faire :

  • Les sujets à « goûts ». Pour être plus clair, tout ce qui fait appel a une sensibilité personnelle. Ceux sur la musique sont particulièrement indiqués, surtout s'ils sont particulièrement orientés sur un style en particulier, genre le métal. Ceux sur la tecktonik ou le visual key (ce n'est pas vraiment de la musique, je le met à part*) sont particulièrement indiqués car ce sont des styles dont les défenseurs sont généralement extrémistes (en solution 2, plus dur sur forum généraliste car vous n'êtes pas certain d'amener des fanatiques). Mais globalement, les sujets sur le cinéma sont aussi indiqués, ou sur le tuning.

  • Les débats en général, et les points sensibles. Genre religion ou politique. Les sujets qui frôlent le point Godwin d'office devront être privilégiés. C'est le genre d'endroit où on s'enflamme très, très, très vite.

Pour adapter à la méthode 2, considérez simplement que les sujets sont des forums. Exemple pratique : Le ToPiC dEs MeTaLlEuX

Champignon 3) Quand frapper

Adeptes de la solution 2, ce paragraphe ne vous apportera rien ou presque.

Une fois votre cible déterminée, il vous faut choisir le moment. Ici, plusieurs solutions même si le choix n'est pas si vaste :

  • Dans un débat qui s'échauffe. A ce moment, les esprits ne sont souvent clair, et vous ne serez pas forcément si différent des autres posteurs :b. Personne n'y comprendra rien, avec un peu de chance, et vous pouvez être quasiment sûr que quelqu'un répondra, l'écume aux lèvres devant son ordinateur. Souriez en imaginant sa rage :)

  • Sur un sujet qui part en HS. C'est un peu aléatoire, mais généralement les participants auront perdu de leur sérieux et réagiront, mais il vous faudra un peu de subtilité pour ne pas être grillé trop vite.

  • Sur un topic règlementaire, finalement, mais c'est plus difficile, car vous allez souvent être reconnu comme troll. Heureusement, sur des sujets où tout le monde a le même avis, (Le ToPiC dEs MeTaLlEux), la vindicte divine va rapidement vous frapper :)

Champignon 4) Comment lancer le troll

Vous allez devoir être direct mais pas trop. Poster quelque chose de long mais pas trop. Être insultant et politiquement correct à la fois. Je ne vous le cache pas, c'est complexe. Vous devez trouver l'équilibre entre ce qui provoquera outrageusement les utilisateurs mais qui paraitra assez inoffensif pour ne pas être catalogué comme troll. D'autant que le message d'introduction va en général décider de la réussite de votre troll.

  • Je vous conseille de faire un message de 5/6 lignes, voir une dizaine, mais pas plus. Vous évitez de gâcher les arguments que vous n'avez pas (votre argumentation tient en général sur une seule chose) mais vous évitez la mono-ligne bête et méchante qui vous discréditerait immédiatement. Prenez position avec agressivité mais ne paraissez pas trop buté pour commencer.

  • Il vous faut accrocher les autres posteurs avec une phrase du genre « on voit les fanboys/aigris/rageux/no-lifes ».

    Exemple : (sur le Le ToPiC dEs MeTaLlEux)
    « J'avoue avoir du mal à comprendre ce qui vous fait tripper dans une musique pareille. C'est vraiment une lutte a qui fera le truc le plus trash... On crie « Satan, Satan, Satan » dans une « chanson » on se met du sang sur la tête, woot... Ça me fait penser aux groupes d'emo boys a la façon Tokio Hotel. Youpi, l'apocalypse va arriver, c'est super comme thème dommage qu'il revienne quatre fois sur cinq dans chacune de leurs musiques... Enfin, d'ailleurs, je ne sais pas vraiment si on peut appeler le death metal de la musique, ils beuglent le plus fort possible dans un micro en sautant comme des puces sur scène... Enfin remarquez au moins c'est pas de la chanson a texte hein... Non plus sérieusement, on pourrait m'expliquer ? »
    + Bonne grosse généralisation des familles qui va énerver les experts
    + Comparaison avec Tokio Hotel
    + « Lueur d'espoir » de vous raisonner avec votre dernière phrase
    = GG troll

Champignon 5) Entretien avec un... d'un troll

Vos posts devront garder à peu près la même longueur que le premier pour donner l'impression que vous êtes infatigable. Vous pouvez faire un peu moins long tout de même ou même mettre un bon gros pavé des familles qui va effrayer les moins lecteurs auxquels vous pourrez répondre : « J'adore, ça ne sait pas lire et après ça vient troller, bah go CE1 les amis ». Vos pavés doivent être pleins de vide par contre, pas question de gâcher plus d'un de vos précieux arguments. Pour briser la monotonie, un petit « j'avoue que j'ai ri devant cette réponse de fanboy » pour bien mettre la rage est excellent.

Champignon 6) Fin du troll

Car toutes les bonnes choses ont une fin... votre troll va bien finir par se terminer. Plusieurs cas de figure, là encore :

  • Le troll n'a pas pris. Soit que ce n'était pas assez réussi, soit que l'endroit ne soit pas assez fréquenté, soit que vous ayez été identifié... Bon, c'est un échec. Vous pouvez toujours recommencer, mais faites attention à ne pas vous faire cataloguer en temps que troll.

  • Il a fini par s'éteindre par fatigue des camps respectifs/manque d'arguments ou a tourné au flame, ce qui lui offre une nouvelle vie par-dessus la mort... Vous pouvez être serein, vous avez gagné !

  • Un modérateur l'a locké. Peut-être parce que vous étiez trop visible, peut-être par son attention... La prochaine fois, ciblez un forum moins modéré ou restez plus discret.

Champignon 7) Bientôt sans cibles ?

Les trolls deviennent durs là où le système de report est implanté. De plus, n'oubliez pas que de plus en plus de gens s'informent et apprennent à ne pas nourrir un troll... Heureusement, les communautés de néophytes ou plus généralement, de gens n'étant pas des « geeks » sont toujours des proies intéressantes... restez aux affûts !

*Les plus attentifs auront remarqué une application directe du cours



Encore merci à Sengriff, que la carapace du tatou intergalactique recouvre et protège son corps et celui de sa famille jusqu'à l'armaggedon, c'était vraiment très intéressant et je suis sur que ce billet va créer tout un tas de belles vocations.
zOMG !1 Il y a d'autres pages: 1 sur 1