Les Tops c'est top - Nioutaik, le blog de l'inutile indispensable totalement... indispensable !
titre

zOMG !1 Il y a d'autres pages: 1 sur 1

mardi 30 avril 2013

Top 8 des techniques moisies à éliminer définitivement des trailers de films


30 04 2013
Top 8 des techniques moisies à éliminer des trailers de films

Les trailers de films (ou "Caravanes" si vous vous appelez Jean-Jacques Google-Trad) ont énormément évolués. A l’époque ou le monde était encore en noir et blanc, ils prenaient la forme d’un gens qui alpaguait d’autres gens dans la rue en beuglant "Film bien, toi voir!". Cela suffisait généralement à inciter la populace à glander 2 heures devant un type muet bougeant de façon saccadé entre des slides PowerPoint moches narrant une histoire chiante (appelé également "Film formidââââââble konapafaimieudepuis" pour faire hipster).

Top 8 des techniques moisies à éliminer des trailers de films

Hélas, de nos jours, avec 25 000 nouveaux films sortant au cinéma chaque semaine (2 selon la police), agresser les gens dans la rue ne suffit plus. Pour nous pousser à investir l’équivalent de la dette Grec dans une place de cinéma, Hollywood doit vendre du rêve. Résultat, les trailers ont pris la forme de vidéos de 2 minutes dont l’unique objectif est de faire croire aux pigeons futurs spectateurs que le film complet n’est rien moins que le fruit d’une séance de booty-shake hardcore entre les 6ème et 7ème merveilles du monde.

Top 8 des techniques moisies à éliminer des trailers de films

Bien sur, Hollywood ayant la créativité d’un moine copiste reproduisant le manuel d’utilisation d’une photocopieuse, tous les studios utilisent les même recettes de chacals pour leurs trailers afin d’obtenir ce résultat. Or, qui dit "même recettes" dit surtout "gros clichés pénibles après le 500ème visionnage bourdayl de prout !" et comme j’aime me plaindre, j’men va baver tel un chacal avec des problèmes de glandes salivaires sur les techniques qui me donnent le plus d’envies de violence sur visages innocents.

A noter que ce top ne concerne que les techniques non encore disparues de la circulation, c’est pourquoi je ne baverais pas sur la narration à coup de grosses voix graves qui n’existe quasiment plus de nos jours, disparition sur laquelle je ne ferais qu’un seul commentaire :

Top 8 des techniques moisies à éliminer des trailers de films
BORDAYL ENFIN §§§§§

Bref, c’est pas tout ça mais, plaignons nous derechef comme disent les gens dans les films d’époque pour se la péter !



Champignon 8 – La Street-Cred de la lose

Les trailers, c’est comme les Chinois pour un raciste, ils négocient super mal leurs contrats de travail se ressemblent tous. Du coup, pour tenter de se démarquer de leurs petits camarades en faisant tous pareil, les studios ont une astuce en bois qu’ils utilisent quasiment tout le temps et qui ressemble à ça :

Top 8 des techniques moisies à éliminer des trailers de films

Comment ça ce genre d’argument en mousse vous en touche une sans faire bouger l’autre ? Je ne comprend pas, vous devriez pourtant être en train de vous rouler par terre en jetant des liasses de billets à l’écran en ce moment même ! Non mais vous vous rendez compte ??! Un producteur de FILMS qui a financé UN AUTRE FILM, c’est tout bonnement incroyable, un gage de qualité absolue !! Oh, mais faites un effort bon sang ! A Hollywood c’est la tradition, on s’extasie quand les gens font leur métier, c’est un autre monde…

Pour les deux du fond qui couinent "Oui mais comme le producteur choisi les films qu’il finance, ça veut dire qu’il sait reconnaitre une œuvre de qualitay !!" je vais me retenir de vous glairer dessus, par respect pour ma salive. Et les 50 autres films daubés qu’il a financé l’année d’avant, on se les insèrent délicatement dans le popo ?? Le fait que John-Bob d’Univerdégeulasse Studio ait filé par hasard du pognon à un réalisateur talentueux qui a fait tout le boulot ne garanti en rien la qualité des autres films a qui il donnera une brassée de Simflouzes ! Sérieusement, cet argument marketing est aussi stupide que de vanter les mérites d’un Boulanger qui fait du pain dégueulasse en balançant "Par le fournisseurs de farine du champion du monde de baguette artistique" voir faire la promotion d’un plat de Lasagne avec "Par le directeur de l’hippodrome de Longchamp" ! Les sousous ne rattrape pas un scénario moisi ou un réalisateur mancho, faut arrêter de tout mélanger !

Top 8 des techniques moisies à éliminer des trailers de films

Cet argument semble d’ailleurs tellement important pour les studios qu’ils sont prêt à se raccrocher au moindre producteur qui a un vague rapport avec un film à succès pour grapiller quelques miette de son aura. Tout est bon à prendre comme par exemple, pour la bouse Shark 3D :

Top 8 des techniques moisies à éliminer des trailers de films
Par UN DES producteurs de Massacre à la tronçonneuse

Ce qui se traduit par "Eh les mecs ! On a réussi a convaincre un des 25 gars qui a donné des sous pour un film d’horreur à succès de nous filé 3 kopeks. Par contre, ses autres potes nous ont crachés au visage devant la nullité de notre daube, mais c’est toujours ça de pris alors faites pas vos pessimistes bandes de nazes ou c’est au travers de la face que je vous le carre votre verre à moitié vide !!". Si ça se trouve, le mec leur a juste offert un café et paf, producteur ! Dans un autre genre tout aussi débilos il y a Battleship et son fameux :

Top 8 des techniques moisies à éliminer des trailers de films

Vu que l’important c’est juste de pouvoir coller un nom de film à succès dans le trailer, pourquoi s’arrêter en si bon chemin ?? Allez Hollywood, sors toi les doigts, fais claquer du "Par la maquilleuse de Citizen Kane", "Par l’ingénieur du son de Les Temps Modernes" et autres "Par le chirurgien plastique d’Elephant Man". Tant que le titre est écrit en super méga CAPS_LOCK et que le truc s’affiche une fraction de seconde, on peut caler n’importe quel métier, le public n’y verra que du feu !

Top 8 des techniques moisies à éliminer des trailers de films

Les possibilités sont sans limite !

Dans la droite lignée de cet argument tout pourri, la plupart des trailers, après environ 20 à 30 secondes, balance le glorieux logo de leur maison de production comme s’il s’agissait d’une révélation incroyable. Ils espèrent quoi au juste en faisant ça ??

"Quoi ?? C’est Universal Studio qui produit Transformers ??! Punaise j’étais déjà motivé mais alors là, Universal Studio ils ont finis de me convaincre !!! Non d’un Jésus sur son bâton, je suis tellement partant que je suis déjà dehors !!"

Mais bon, faut bien faire plaisir aux gens qui mettent des sousous dans les fifilms même s’ils produisent tous des bouses uniformisées !



Champignon 7 - PWOUUUUUUUINNN !

Si vous avez regardé un trailer récemment, vous avez forcément ouïe le délicat et caractéristique vagissement d’une corne de brume utilisé pour bien montrer que "l’heure est grave alors on a mis le son le plus grave possible pour que les gens comprennent, tavu !". Ce fraking PWOOOOOOUUUUUIN est absolument partout ! Alors, bien sur, comme chaque studio à déposé les droits sur son propre "cri d’agoni de chalutier", ils sont tous différends et on ne se rend pas tout de suite compte de l’invasion de pétage d’oreilles que l’on subit. Hélas, celui-ci est bien réel, comme le prouve cette compilation :


Quel est la logique ?? Les études de satisfaction client ont montré que les gens vont voir plus de films quand ceux-ci donnent du plaisir à un bateau de pêche ?? Un trailer augmente son taux de pénétration de marché dans les fesses de +20% quand on entend au moins 5 couinements satisfaits de poids lourd dans la bande son ?? Pourquoi ??

J’avoue, je suis mauvaise langue ce qui s’avère très handicapant pour manger des glaces. En vrai, ce PWOOOOOOOOUUUUUUIN n’est qu’une technique de grosse faignasse pour ajouter virtuellement de la tension sans même avoir besoin de montrer des scènes palpitantes. Un type qui fait du jogging ? Ajoutez un PWOOOOOOOUIIN par-dessus et PAF ! Vous donnez l’impression que le glandu qui courre est en train de sauver le monde avec sa sueur qui est un poison pour les zombies ou je ne sais quoi. D’ailleurs, si vous n’êtes pas convaincu de l’efficacité de cette technique pour ajouter de la tension, vous pouvez faire une petite expérience chez vous. Approchez vous discrètement dans le dos de quelqu’un avant de gueuler aussi fort que possible PWOUUUUUUUUUUUUUIN directement dans son oreille, vous verrez son rythme cardiaque partir dans la stratosphère instantanément, résultat garanti ! N’oubliez pas de partir en courant très vite et très loin une fois cette petite expérience scientifique terminée, c’est préférable pour votre santé (protip : riez de manière hystérique en agitant les bras de façon désordonnée lors de votre fuite, cela déstabilisera vos poursuivants. Ajoutez également un ou deux "POUR LA SCIENCE" dans le lot, ça fera plus professionnel.).

Pour des exemples plus cinématographiques du "PWOUUUUUIN effect", regardez cette bande annonce de "La planète des singes origines" également appelé "comme on a foiré le reboot on va aussi faire caca sur le préquel" que je vous ai amoureusement calé sur l’instant fatidique :


OMAGAD, UN SINGE EN IMAGES DE SYNTHESE OUVRE UN FRIGO CONTENANT DES TUBES CHELOUX §§§§ FRACKING INTENSE §§§

Voir celui de Pacific "J’ai tout repompé à Evangelion sauf le design mais c’est awesome quand même parce que ROBOTS GEANTS BIATCH §§" Rim :


NON §§ Mettre GladOS dedans n’adoucit pas la douleur oreillale sales tortionnaires !!! Surtout quand elle ne sera pas dans la version finale du film T______T

Alors, bien sur, quand le trailer d’Inception a lancé cette mode d’agression auditive, j’ai trouvé ça plutôt sympatoche comme disent les jeunes branchés. Le problème c’est qu’après la 250ème bande annonce qui me vagit dans les oreilles, je suis passé de "Cool cool cool, j’aime ce bruit" à "Si je chope le mec qui commente le trailer avec une vuvuzela de bariton, je la lui enfonce dans un endroit que je ne peux exprimer clairement ici eût égards aux enfants qui me lisent !! Et pas par le côté fin !!". Un peu comme une chanson pop en bois qu’on aime les 20 premières fois et qui, parce que toutes les radios de la terre on décidé de la passer en mode "Repeat x Infini", devient une forme de Sida mental impossible à oublier !!!

Top 8 des techniques moisies à éliminer des trailers de films

Bref, le PWOOUIN c’était bien mais maintenant faudrait calmer sa joie avec les gros sons qui agressent la têt…


J’ai dit "calmer sa joie", pas battre le record du plus grand nombre de vagissements en un minimum de temps ! Enflure de Jean-Jacques Abrams, toujours là pour pousser un concept moisi dans ses derniers retranchements !!!



Champignon 6 - Les gens qui regardent des trucs

Attention ! Accrochez vous à vos slips, je vais vous révéler une astuce incroyable que les laboratoires de recherches d’Hollywood ont mis dix ans à concevoir : les "gens qui regardent des trucs" !

Pour bien comprendre le fonctionnement et la surpuissance de cette technique, vous pouvez faire une petite expérience chez vous. Prenez un gens, n’importe qui, et mettez vous devant lui. Maintenant, regardez par dessus son épaule gauche ou droite tout en arborant votre plus belle tronche de "Patrick l’étoile de mer" :

Top 8 des techniques moisies à éliminer des trailers de films
Voilà, comme ça, parfait maintenant fais l’amour à la caméra

Si votre cobaye ne s’est pas retourné après quelques secondes pour matter derrière lui ce qui vous fait tirer une tronche d’accidenté de la route, soit il est en mort cérébrale condoléances soit il flippe trop à l’idée de se placer dos à vous bande de petits psychopathes !! Sérieusement, ça marche tellement à chaque fois que je suis sur que le GIGN s’en sert lors de prises d’otages.

Top 8 des techniques moisies à éliminer des trailers de films

Les marketeux d’Hollywood ont bien compris la puissance de cette technique de boulets puisque une grosse masse de leurs trailers incluent, à un moment ou un autre, une scène ou quelqu’un matte quelque chose hors champs avec des yeux plus rond qu’un alcoolique russe. C’est pratique, ça crée du suspense et de la curiosité pour pas un rond. Pour les vils sceptiques que vous êtes qui doutent de l’abondance de ces "Omagad ! Le truc que tu peux pas voir est juste awesoooooooooome !! Si seulement tu payais pour savoir de quoi il s’agit tu ne serais plus rongé par la curiosité !! Libères toi de ce supplice !!! Aboule ton pez biatch !!", voici un florilège :

Top 8 des techniques moisies à éliminer des trailers de films

Oui, c’est totalement cheap et relou mais je vais pouvoir me consoler en pensant que, maintenant que je vous l’ai dit, vous ne pourrez plus jamais rater ces séquences ! Mouhahahaha je suis tellement machiavélique que si j’avais un bouc, je serais dans un Disney et je perdrais comme une mayrde à la fin parce que j’aurais passé plus de temps à rire qu’à tuer des héros et des princesses niaises !



Champignon 5 –Expositions forcées

Ne plus avoir de grosses voix qui narrent les trailers…

Top 8 des techniques moisies à éliminer des trailers de films
THANK YOU RAPTOR DJEZUS §§ OINS MON CORPS DE TA DIVINE BAVE FOSSILISEE §§

*Tousse* Désolé, sale habitude pavlovienne. Ne plus avoir de grosses voix qui narrent les trailers, donc, n’a pas eu que des avantages. Les marketeux d’Hollywood, qui prennent un peu les gens pour des fils de chênes, sont globalement persuadés que s’ils ne nous mâchent pas le boulot en commentant ce qu’on voit déjà à l’écran, on ne comprendra rien. Ils ont donc dû trouver des alternatives. Hélas, aucune ne vient sans un arrière goût d’aisselles de sportif en pleine canicule.

Une des technique se rapprochant le plus de la grosse voix moisis est "le monologue trop pas naturel", aka le héros qui se sent obligé de se raconter sa propre vie et de s’expliquer ses propres doutes à haute voix dès fois que des milliers de spectateurs l’écoutent dans une salle de cinéma, on ne sait jamais ! Rigolez pas, je le fais tous les jours et c’est très agréable. Tenez, vous n’avez qu’à essayer ça "Cela fait plus d’une heure ! Mon espoir s’étiole mais je ne peux abandonner maintenant. Un dernier effort et je serais enfin délivré de ce terrible poids", vous verrez, ça permet de passer agréablement le temps aux toilettes.

Bien sur, ces monologues, qui existent également sous forme de "dialogues d’exposition forcés entre deux personnages qui se racontent mutuellement le film" ont bien souvent été calés là exprès par la production pour le trailer, ils n’ont donc rien de naturel pendant le film ce qui, lorsqu’on le remarque, pourri à la fois le film ET la bande annonce. Bref, le double effet kiskool de la lose. En exemple récent il y a Oblivion et sa narration en carton :


J’aime commenter ma propre vie que je suis en train de vivre en prenant une grosse voix d’émo pour montrer que c’est super sérieux, tavu ! En plus, les chacals s’vraiment trop des chacals !

Brad Pittounet dans World War Z nous sort également un beau dialogue bien naturel au milieu de l’avalanche de PWOOOOOOUIN et de TATATATATATATA :


  • Nous avons besoin de votre aide

  • Vous voulez que j’abandonne ma famille ?

  • Je ne vais pas vous obliger, mais ne me dites pas que vous n’êtes pas à la hauteur de la mission

En plus du syndrome "le héros du film est le seul mec de l’univers capable d’accomplir la mission, heureusement qu’il n’est pas mort sinon on était tous foutus", ce dialogue vaguement badass n’a aucun sens et pue le montage au chausse pied de phrases éparpillées dans le film. Dans la réalité, ça aurait donné ça :

  • Sergent Badass Mac Major : Nous avons besoin de votre aide !

  • Bradounet : Vous voulez que j’abandonne ma famille ?

  • Sergent Badass Mac Major : Euh, je n’ai pas dit ça, j’ai juste demandé ton aide !! Purée, c’est dingue ça, faut arrêter de tout dramatiser !! De toute façon j’suis sur que t’es même pas cap alors dégage !!11 On a plein d’autres motivés pour sauver le monde ok !!

En complément de cette narration en carton, il est également possible d’ajouter des petites slides de texte pour expliquer, par exemple, que le film "contient 25% d’explosions et de biatch en plus", si possible en y collant deux/trois effets visuels miteux pour cacher le fait que cette technique était déjà vieille à l’époque des films muets. Un peu comme dans le trailer du film le plus bleu de tous les temps, Underworld-2 :

Top 8 des techniques moisies à éliminer des trailers de films

Une autre technique très chiante une fois qu’on l’a remarqué est utilisé dans quasiment tous les films pour en enfants. Cette technique est génétiquement conçue pour transformer les trailers en cancer mentaux. Comment ?? Simple, en répétant au minimum 3 fois le nom du personnage principal (si possible en rapide succession), nom qui est, comme par hasard, le titre du film, histoire d’être sûr que les chiards ne se plantent pas lorsqu’il feront un caca nerveux à leurs parents !! Faut avouer, les amener voir "Tchèque""Shrek", ça serait balaud quoique ça ne leur ferait pas de mal à ces petits incultes. La preuve, ils le font dans "Shrek" justement :


Si avec ça vos mômes oublient le nom du film, faudrait voir à vérifier si vous n’auriez pas couché avec un poisson rouge un soir de cuite ! Vous pouvez vérifier, ça marche pour Wall-E, Tintin ou encore Ratatouille qui propose, en bonus, des cours de prononciation pour les dyslexiques de la bouche.

Bref, j’ose dénoncer même si j’y risque ma peau : ça craint, faut arrêter s’il vous plait !



Champignon 4 - BO d’escrocs

Pour les musiques de trailers, il y a apparemment trois règles à respecter impérativement:

  • Règle n°1 : Il ne faut JAMAIS utiliser un morceau de la BO du film ! Ca serait original et le simple fait de prononcer ce mot induit des vomissement et parfois des diarrhée aigues chez tout marketeux Hollywoodien qui se respecte.

  • Règle 2 : Il faut choisir son morceau en piochant uniquement dans la longue liste officielle des chansons validées par les studios. Cette liste est classée par type de films et chacune de ces listes possède, selon le dernier décompte de 2013, une seule et unique chanson !!!1

  • Règle 3 : Si aucune chanson ne convient, dans le doute, mettre celle-là :


    Vous reconnaissez, c’est "Lux Aeternae", morceau plus connu sous le nom de "Borday, je suis sur de l’avoir déjà entendu quelque part ! Rhâââââ je l’ai sur le bout de la langue !!" aka La "Requiem for a Dream song". Cette musique est d’ailleurs tellement sur-utilisée que même le Seigneur des Anneaux, malgré son awesome BO, l’utilise à la fin du trailer du second opus :


Je ne sais pas qui a eu cette idée à la noix de ne pas mettre les musiques originale des films dans leurs propres trailers mais, ce jour là, il aurait mieux fait de faire un malaise vagale à 6h de toute intervention du SAMU ! Bon, je veux bien croire que, souvent, la bande son des films n’est pas terminée lors de la réalisation du trailer et qu’ils ne peuvent donc pas piocher dedans je suis vraiment trop sympa mais dans ce cas, il doit quand même être possible de choisir un morceau différent des 500 trailers précédents ?! L’originalité n’est pas une MST, fichtre à la fin !! Et voilà, je deviens grossier !

Top 8 des techniques moisies à éliminer des trailers de films

D’ailleurs, si vous n’êtes pas convaincus, jouons ensemble au jeu du "Mais à quel type de film correspond cette chanson que j’ai déjà entendu dans 500000 autres trailers sans savoir d’où elle venait". Vous verrez, c’est fascinant ! Miousik :

A : 1 - Un film épique à forte tendance aventure épique SF/Fantasy
B : 2 - Un film épique mais qui fait quand même un peu peur
C : 3 - Une comédie joyeuse et à l'esprit rebel
D : 4 - Un film magique, étrange et mystérieux
E : 5 - Un film plein d'émerveillement et de découvertes
F : 6 - Un film historique avec des gens qui se tapent dessus après s'être foncé dedans avec des chevaux
G : 7 - Un film épique mais super émotionnant !
H : 8 - Une comédie romantique !


Pour les personnes ayant été retenu en otage par je ne sais qu’elle franchise d’Al-Qaeda ces 20 dernières années et qui pourraient, du coup, avoir besoin des réponses, elles sont juste en dessous, il suffit de sélectionner le texte pour le faire apparaitre :

Réponses : C/7 - Gladiator - Now we are free (qui n'est même pas utilisé dans le trailer de Gladiator vu qu'ils ont préféré repompé la musique de Conan), indispensable pour tout film qui se veut émotionnant et épique à la fois. | D/1 - Dracula' Bram Stroker theme, pour de l'aventure épique à forte tendance SF/Fantasy (utilisé dans Pirate des caraibes, underwold, l'armée des 12 singes ou Stargate) | E/2 - Bishop's Countdown, James Horner - Tiré de la BO d'alien et réutilisé dans le trailer de Stargate, Minority Report, le guide du voyageur intergalactique, etc etc... B/5 - Stargate Overture, David Arnold - Parfait pour tout trailer qui veut la jouer émerveillement et aventure. Utilisé dans Jumanji, Waterworld, La momie, le polaire express, mais PAS dans celui de Stargate because FUCK YOU §§ H/6 - O Fortuna (Carmina Burana) - Pour TOUTES les scènes de batailles historiques épiques, TOUTES § G/3 - Smash Mouth, All Star, utilisé pour tous les films d'animations et autres comédie qui veulent la jouer joie et rebellion. | A/9 - Carnival of the Animals - Saint-Saëns, surabusé dès qu'il faut évoquer la "magie" et l'étrange. | F/8 - Every little thing she does is Magic - The Police, Pour toutes les comédies romantiques de la terre.



Champignon 3 – Abus d’effets de montage en bois

Les montages des trailers de films ont beaucoup évolués. En terme "d’intensité", on est passé de l’équivalent filmesque des enfants courjeau à celui de chiards hyperactifs en overdose de Red-Bull tellement les plus récents abusent de techniques clipesques ! Oh, n’allez pas croire que je dis ça parce qu’une loi passible de la gégène sur testicules interdit aux trailers d’inclure des plans de plus d’une milliseconde, non, si je vous en parle, c’est à cause de l’abus de plus en plus fréquent d’effets à deux roupies pour intensifier "virtuellement" des images chiantes et, en particulier, l’effet de fondu au noir !!

Top 8 des techniques moisies à éliminer des trailers de films

Sérieusement, c’est quoi leur problème à Hollywood avec cet effet en mousse ? Pour ceux qui ne connaissent pas (sait-on jamais), les fondus au noir ne sont pas la version raciste d’une spécialité Savoyarde mais une technique de montage consistant à passer d’une image à une autre, non pas instantanément, mais en faisant une transition intermédiaire rapide sur un fond noir. Cela est censé symboliser le temps qui passe. Avant, le marketing en collait uniquement entre chaque scènes de leurs trailers pour rythmer les transitions mais comme apparemment ça n’était pas suffisant pour griller le cerveaux des spectateurs, ils tentent maintenant d’en coller un maximum en un minimum de temps, quitte à en mettre EN PLEIN MILIEU d’une seule et même scène parce que fuck les conventions cinématographiques ! Vous ne me croyez pas ? Ce manque de confiance aveugle dans mes divines paroles m’emplit d’un immense chagrin, moi qui vous ait tout donné, monstres ingrats ! Puisque vous le prenez comme ça, comptez donc le nombre de fondus au noir dans ce trailer de "After Earth", aka "Le film cadeau d’anniversaire de Will Smithounet à son fiston" (indice : vos doigts n’y suffiront pas, même si vous utilisez ceux de vos pied et celui de votre slip)


*A lire très lentement en incluant des fondus au noir et des PWOOOOOUUUIN entre chaque syllabes* TREN-TE-HUIT ! 38 fondus dont une séquence méga stroboscopique avec 6 fondus enchainées en à peine 1 seconde, il y a intérêt à ne pas être intolérant au lactose !! Sérieusement, on a atteint le point ou cet effet est tellement surabusé que, si vous avez le malheur de cligner rapidement des yeux en déphasé, le trailer complet est noir ! Ca serait brillant si on y voyait quelque chose !!

Mais les fondus ne sont pas le seul outil que les monteurs faignasses utilisent pour "intensifier" un trailer chiant sans se fouler, il y a aussi les "Flash frames", également appelés "Arg ça nique les yeux". Cet effet consiste en une simple frame blanche (mais pas que) intercalée entre deux scènes pour donner l’illusion d’un flash plus ou moins lumineux. Cette technique est utilisée quasi systématiquement pour les transitions entre scènes ou en succession rapide façon stroboscope quand le monteur se sent des envies de meurtre d’épileptiques ! La encore, jouons à "combien d’effets de montages nazes peut on coller dans seulement 2 minutes" avec ce trailer pour le dernier Sherlock Holmes (c'est très furtif à chaque fois, pour bien les voir, focalisez votre vue à côté de la vidéo) :


Ouaip, 17 flashes, soit approximativement 17 de trop !!!1

Autre effet moisi surabusé par les trailers, le fameux "accéléré – ralenti" également appelé "L’effet DJ bourré".

Top 8 des techniques moisies à éliminer des trailers de films

Le principe est simple, comme les vrais ralentis ça coute cher vu que ça implique l’utilisation de caméra haute fréquence, il suffit de donner l’illusion en accélérant fortement l’image avant de la ramener rapidement à la vitesse normal. Par effet de contraste, paf, l’image semble ralentie. Cet effet est utilisé a peu près systématiquement dès que l’on a un plan large de paysage ou quand le monteur s’ennuie. Avec Battleship, il devait vraiment s’encacater grave le pauvre :


Les ralentis tout court son également un beau classique. Pour un exemple de cumul de tous ces effets moisi en une seule et même scène, je vous invite à admirer la séquence "boules de biatch vroumvrouuuuum" dans le trailer du futur gros nanar Fast & Furious 6 (L’idée que les 5 opus précédents aient été suffisamment rentables pour justifier un 6ème m’emplit d’un indicible désespoir existentiel), vous verrez, c’est magique :

Top 8 des techniques moisies à éliminer des trailers de films


Des flashs, des ralentis, des fondus et de la prostipute, on se croirait à une soirée de gala savoyarde !! Et pour les deux du fond qui ont hurlé "olol, le mec il remarque les effets de montage au lieu de matter des boules de bonnasses ! Trop gaaaaaaaaaaaaaay !!", je leur rappellerais que les gays ne sont pas gays parce qu’ils s’intéressent aux montages des trailers mais parce qu’ils aiment le pénis, bande d’incultes !



Champignon 2 – Le spoil total

Hollywood ayant la finesse d’un supertanker faisant un créneau dans une piscine, la plupart de leurs trailers accomplissent le double exploit de ne pas en dire assez pour feinter les spectateurs tout en montrant pile ce qu’il ne fallait pas pour bien pourrir l’intrigue à tout le monde, les glands. Ces bandes annonces spoiler existent en deux saveurs qui laissent toutes deux un petit arrière goût caca, celles pour les films classiques qui balancent simplement toute l’histoire dans l’ordre chronologique avec l’intégralité de ses rebondissements en 2 minutes et celles des films à twists qui moisissent la révélation sur laquelle repose une bonne partie de l’intérêt du film au détour d’une scène mal choisie !!

Top 8 des techniques moisies à éliminer des trailers de films

Un des plus belle exemple de film dont le trailer est un résumé intégral de 2 minutes est "Seul au monde" avec Tom Hanks :


Il y a tout et dans l’ordre ! Le début, l’accident en avion sur l’ile, la survie et, le pire du pire, le spoile total sur comment il parvient à se casser de ce caillou (en radeau) pour revenir dans le monde de la modernité de l’internet. Mayrde quoi ! Savoir s’il va s’en sortir et si oui (parce que happy-hollywood-end), comment, représente 70% de l’intérêt de ce genre de film (les 30% restant correspondant à "Va-t-il boire son pipi comme un vrai survivant !"). Sérieusement, ça spoile tellement que si le trailer durait 2 secondes de plus ils pouvaient y caler les crédits !!

C’est quoi le but ?? Hollywood a décidé de faire profiter aux pauvres d’une version raccourcie du film afin, à leur façon, de donner accès au divertissement au plus grand nombre laissez moi être niais !! ?? Ils s’imaginent qu’il se passe quoi dans la têtes des gens qui mattent leurs bandes annonces exactement ?

"Pfuuuu, un film avec Tom Hanks qui s’écrase sur une ile déserte, c’est du déjà vu, j’irais pas le voir ça à l’air tout nazOMAGAD IL PARVIENT A FUIR L’ILE EN RADEAU ET A RETROUVER SA FAMILLE A LA FIN §§§§ PRENEZ MON ARGENT TOUT DE SUITE §§§ UN RADEAAAAAAAUUU §§ BEST FLIM EVAAAAR §§"

C’est n’importe quoi !! Dans le même genre vous avez "Sauvez Willy". Si après le trailer qui raconte toute l’histoire dans l’ordre et l’affiche over spoil du film vous n’avez pas pigé que l’orque retrouvera sa liberté en sautant par-dessus un mioche, ruinant au passage toute la tension du climax du film, vous avez de grave problèmes de conjonctivite !

Top 8 des techniques moisies à éliminer des trailers de films

Tenez, je suis prêt à vous parier 2 roubles, sans même l’avoir vu, que l’intégralité du prochain Star-Trek est contenu dans son trailer !


Beam me up Sherlock Holmes !!

Et hop, un rein en place de cinéma économisé, la classe !

Plus grave encore, les cas ou le trailer spoile le twist sur lequel repose tout le film. En exemple récent vous avez les films The Double & DreamHouse (même le titre est un giga indice) voir le dernier Mission Impossible qui balance l’identité d’un des traitre directement dans les 30 premières seconde de trailer, GG les mecs ! Et n’allez pas croire que ce viol de twist soit nouveau, c’est le fruit d’une looooongue tradition de crétinerie Hollywoodienne dont le point focal semble être Charlton Eston. Le pauvre malheureux à joué dans deux films à twists cultissimes, "La planète des singes" et "Soleil Vert", qui ont tout deux été grillés sauvagement par le marketing. Pour la planète des singes, il ne faut même pas aller plus loin que le poster lui-même :

Top 8 des techniques moisies à éliminer des trailers de films

Pour Soleil Vert, un awesome film de SF tellement vieux qu’en le matant de nos jours on dirait une reconstitution historique des années 90, toute la campagne marketing du film tournait autour de la question "Quel est le secret du soleil vert", le soleil vert étant un aliment cheloux du futur. Si vous n’avez jamais vu le film et que vous ne comptez pas le voir (scandale), tentez de trouver la réponse dans le trailer :


Et oui, ce n’est ni du cheval, ni du caca Ikea mais de l’humain, comme le prouve la séquence des tapis roulants pleins de gens décédés dessus. *Slowclap*

Top 8 des techniques moisies à éliminer des trailers de films

Nul doute que cette longue tradition de posage de testicules sur les scénaristes qui se cassent le postérieur à trouver des twists inattendus à de longs jours devant elle.

Oh, et n’allez pas croire que beaucoup de films sont épargnés, il existe une autre règle, plus répandue encore, qui dit que : si le film à 3 scènes d’actions ou 3 blagues drôles seulement, les 3 sont dans le trailer. Ouaip, une forme de demi spoil tout aussi chiant car respectée par 80% des films. Comment ça je sors ce pourcentage de mon postérieur ? C’est pas comme ça que fonctionnent les statistiques ?



Champignon 1 – Bait & Switch

Il s’agit probablement du pire crime que puisse commettre un trailer ! Qu’il me détruise les oreilles à coup de PWOUUUUUUUIN, qu’il me grille les neurones avec des montages chiants et qu’il me moisisse un twist, je peux presque le pardonner, mais qu’il mente totalement, c’est inadmettable !! Et attention, je ne parle pas mentir dans le sens "présenter un pot de Nutella en faisant croire que c’est du bon chocolat alors qu’en réalité c’est un pot d’urgence de raid" comme sait si bien le faire le marketing, non, je parle d’être totalement à côté de la plaque sur le ton et/ou le contenu du film ! C’est d’autant plus grave qu’il est possible de faire dire un peu n’importe quoi à un trailer :


Ecscrocs !!

Ainsi, une des tendance de trailer mito la plus répandue et exaspérante du moment est ce que j’appellerais "l’émo touch", soit "tenter de faire croire qu’un film d’action beubeu est en réalité trop profond et émotionnant dedans ton corps tavu". C’est le cas du dernier Terminator :


Bonus : Méga spoil du seul twist du film, enjoy !

C’est juste des robots à l’air humain qui se tapent sur la tronche bêtement avec même un Arnold Schwarzenécékoacenomimpossibleàécrire en image de synthèse raté bon sang de bois !!

Top 8 des techniques moisies à éliminer des trailers de films

On sait très bien qu’en allant voir ce film on ne risque pas d’assister à "La liste de Schindler Transformers édition" alors faut arrêter les regards de loutres dans le lointain et les phrases philosophico-dramatico-pouet-pouet que même un émo n’oserait pas mettre dans un de ses poèmes moisis, même s’il est du genre à sortir :

« S’il y avait des robots meurtriers
qui faisaient décéder !
Ca serait dur la vie
Poil au zizi »


Oui, bon, tout le monde n’est pas Baudelaire non plus. En tout cas, personne n’est dupe alors arrêtez de vouloir nous faire croire que vos films d’actions vont être profonds quand ils ne le sont clairement pas ! Même Iron Man 3 s’y est mis en tentant de nous la jouer super dramatique, façon The Dark Knight, avec un Iron man brisé mais un Iron Man libééééré ! quand, en réalité, le film a été tellement Disneyiser et est tellement farci de blagues pipi-popo ("olol, il se prend son armure dans le zizi") que si son ton était plus léger, on pourrait s’en servir pour envoyer un ballon atmosphérique sur Jupiter !!

Dans le même genre, si j’en crois le trailer du prochain Superman (Man of Steel, ça fait plus sérieux), on est carrément face à un drame intimiste Oscarisable alors qu’à la base c’est quand même censé être l’histoire d’un type un peu simplet qui met des slips par dessus son pantalon !


Seriousness Overload !!

Bien sur, vu qu’a Hollywood, l’amour pour l’anticonformise n’a d’égal que la passion du posage de testicule sur le front des spectateurs, quand ils ont entre les mains un film VRAIMENT émotionnel et sombre, paf, ils le transforme en film d’action beubeu. C’est le cas du film "La route" :


Wâh ! Un film sur la fin du monde façon 2012 avec de l’action, du Aragorn et le délicat postérieur de Charlize et la chocolaterize Theron, ça a l’air top !! FAUX §§ Aucune des scènes de destruction du trailer n’apparait jamais à l’écran, il doit y avoir 0,5 scène d'action et surtout, il s’agit avant tout d’un fraking drame humain, une magnifique relation père/fils baignant dans le désespoir et conçu spécialement pour donner la dernière pichenette aux suicidaires !! Scandale mais regardez le quand même, yatrébon film !!

Bienvenue à Gattaca à droit au même traitement "action" et, quand on sait que, dans ce film d’anticipation, les trucs les plus violents qui s’y déroulent sont un flic assommé, un type qui ouvre une porte et un mec qui parle un peu fort, j’aime autant vous dire que ce n’était pas gagné :


"On a k1 saine dakssion alors on la mai en boucle Uhrdurdhur !!"

Vous pouvez ajoutez à cette série le trailer de Drive qui donne l’impression d’être devant du Fast & Furious "classe" avec courses poursuites en voiture et biatch à gros seins à gigantesque seins en l’occurrence vu qu’on parle quand même de Christina Hendricks, la fille dyslexique de Jimmy à gogo !


Dommage pour ceux qui voulaient voir des filles alliages chromés et des jantes peu farouches, le film s’avère plutôt "arty" avec de longs échange de regards mou, un héros qui a trois syllabes de dialogues et un accent mis fortement sur l’ambiance et la mise en scène. Cela dit, allez le voir, lui aussi est top et c’est un mec qui a aimé Doom qui vous dit ça, valeur sûre !

Dans une autre catégorie, comment oublier cette roulure de trailer qu’est "Sweeney Todd":


Un film de Tim Burton avec Helen Bonham Carter et Johnny Deep habillé comme un sac, qu’est ce qui pourrait mal se passer ?? LES CHANSONS §§ Voila ce qui pourrait mal se passer !! Si avec le trailer vous avez réussi à piger qu’il s’agit d’un film musical ou on chante PARTOUT et TOUT LE TEMPS, vous êtes un gros escroc ! Sérieusement, l’intégralité des dialogues non chanté est dans le trailer, comment savoir que le minuscule passage chanté n’est pas occasionnel, une sorte de délire temporaire, mais permanent ??! Heureusement, je déteste tellement les comédies musicales que ce simple petit passage a suffit à me laisser un arrière goût de bile, je ne l’ai donc pas vu. Sans ce passage, je serais aller le voir et des gens seraient certainement morts dans d’atroces souffrances au milieux de petits cris de marcassins.

Top 8 des techniques moisies à éliminer des trailers de films

Pour être tout à fait honnête, je ne déteste pas tous les trailers menteurs. Il y a une catégorie que j’adore particulièrement, par pur plaisir sadique : les faux films pour enfants ! Deux en particuliers : Kick Ass et Le Labyrinthe de Pan :



Certes, dans le cas du Labyrinthe de Pan, si les parents sont vaguement attentifs, ils peuvent sentir que ça risque de clocher pour leurs gosses avec certaines scènes troublantes. L’ennui c’est que le studio le diffusant dans le monde à eu la bonne idée d’axer sa campagne marketing sur le côté Fantasy "c’est comme Narnia viendez !!" dans les posters et autres annonces, entretenant la confusion. Je vous laisse imaginer l’émerveillement dans les yeux des bambins lorsqu’ils ont découvert les choses formidables que l’on peut accomplir avec une simple bouteille.

Top 8 des techniques moisies à éliminer des trailers de films

Dans le cas de Kick Ass, c’est pire puisque, même en étant attentif, il est impossible d’imaginer que ce "film de super héros rigolos" inclus des choses chatoyante comme du découpage gore de méchant au katana et de l’explosion de cervelle. Des générations d’enfants traumatisé à vie par les petites filles habillée en violet, ça n’a pas de prix !

Histoire de finir cet article, comme il se doit, sur une note d’aigreur, voici le trailer "Bait & Switch" qui m’a fait le plus mal au cœur de l’univers :


Top 8 des techniques moisies à éliminer des trailers de films

Faire monter mes espoirs si hauts pour les faire retomber si bas en 1 fraction de seconde, ça ressemble étrangement à de l’éjaculation précoce, oui, mais c’est surtout SCANDALEUX §§



Champignon Conclusage

J’aurais pu également vous parler de la nouvelle tendance ridicule des trailers de trailers ou la fameuse scène finale "choc" que beaucoup de bandes annonces intègrent juste après les crédits mais bon, je suis une sale faignasse alors je vous laissez le faire vous-même en commentaire à coup de "Tu as oublié des trucs super grave espèces de déjection !! JE TE HAIS §§". Bisous.

|

zOMG !1 Il y a d'autres pages: 1 sur 1